Sécurité : des détenus s’évadent de la maison d’arrêt d’Amsinéné

Des prisonniers de la maison d’arrêt de N’Djaména se sont évadés lundi. Au cours de leur évasion, un détenu a été blessé. Trois autres sont encore dans la nature.

Aux environs de 14 heures ce lundi 11 mai 2020, la cour de la maison d’arrêt d’Amsinéné est plongée dans un silence de cimetière. Sous une chaleur suffocante avoisinant les 47°c, les visites sont au ralenti.

Entretemps, des détenus planifient une tentative d’évasion. Alors qu’aucun élément de la garde pénitentiaire ne s’attendait, à cette heure de la journée, à un tel exercice. Des bruits alertent les gendarmes en faction. L’on observe que des détenus escaladent le mur à l’aile nord de la prison. Le temps d’intervenir trois réussissent à s’échapper. L’un est surpris en train de se faire remorquer sur une moto qui l’attendait.

Les éléments de la garde pénitentiaire se mettent à sa trousse. Le détenu fuyard et des éléments de la sécurité échangent des tirs. Un gendarme blesse le prisonnier à la jambe avant de le maitriser.

Le tir de la garde pénitentiaire cause une fracture à la jambe du prisonnier qui serait amputée apprend-on plus tard des sources carcérales. Des parents du détenu auraient selon nos sources une réparation de la jambe amputée sinon ils refuseraient de faire soigner leur frère.

Pour le moment, aucune information officielle ne filtre ni sur l’identité des détenus en cavale, ni les circonstances de l’évasion pour les uns et la blessure pour les autres. Des tentatives pour avoir plus de précisions auprès des autorités ont été vaines.   

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :