Santé : couverture santé universelle, un poids lourd pour le Tchad

Santé : couverture santé universelle, un poids lourd pour le Tchad

Prélude de l’édition 2019 de la journée mondiale de la santé, une conférence est organisée, ce samedi, par la cellule interministérielle de coordination de la stratégie nationale de la couverture sanitaire universelle au Cefod, sous le thème : « Couverture santé universelle : défis et perspectives.»

C’est depuis 2011 que l’on cherche à l’appliquer au Tchad mais sa réalisation n’est pas chose aisée. Le pays reste jusqu’à présent sans couverture santé universelle. Pourtant l’urgence est signalée. Rares sont les citoyens qui ont accès aux services de soins de qualité. Selon les chiffres du ministère de la Santé publique, sur 1 000 naissances au Tchad, l’on compte 102 décès. Mais cela n’est qu’un cas illustratif.

Le développement d’un pays passe nécessairement par la santé de ses populations, telle est l’idée qui a amené l’Organisation mondiale de la santé à accompagner les pays en voie de développement comme le Tchad dans la réalisation de la couverture de santé universelle. « La couverture de santé universelle répond à un objectif de politique, de santé et de développement d’un pays », explique le directeur général du ministère de la Santé, Rohinga Laou Ndodou, lors d’une conférence organisée ce 06 avril en prélude à la journée mondiale de la santé.

Les obstacles à la couverture santé universelle au Tchad

Au Tchad, la plupart des localités ne disposent pas de centre de santé. Malgré les efforts fournis par le gouvernement depuis quelques années, la situation reste toujours alarmante et l’on ne cesse de parler de l’iniquité dans les structures de soin. La prise en charge sanitaire des populations pauvres est un grand défi pour le pays. « L’hôpital n’est pas fait pour nous les pauvres », disent habituellement la majorité des tchadiens.

Lire aussi: bientôt une loi sur la couverture santé universelle au Tchad

En plus du nombre insuffisant des structures sanitaires, il y a le problème de conscience professionnelle et de compétence des professionnels de la santé. « Ici au Tchad, je connais les médecins qui sont plus agressifs que les maladies elles-mêmes », témoigne un citoyen.

Des efforts sont à signaler

En dépit de ces problèmes qui obstruent la réalisation de la couverture de santé universelle au Tchad, il faut cependant savoir que le pays a pu faire des efforts pour permettre aux populations démunies d’avoir accès aux soins améliorés. Ces efforts sont visibles dans le traitement du VIH, de la tuberculose et du paludisme, etc. Mais comment faire pour que tous les citoyens aient accès aux services de santé de qualité demeure un grand défi pour le pays. La résolution de ce défi signifie la mise en application de la couverture santé universelle au Tchad.

Laisser un commentaire