Santé : 5 chiffres à connaître sur l’intervention de MSF au Lac

Santé : 5 chiffres à connaître sur l’intervention de MSF au Lac

Médecins Sans Frontières (MSF) a annoncé son désengagement progressif du Lac d’ici la fin de l’année 2018. Votre site vous résume l’intervention de cette ONG en cinq chiffres dans cette région du Tchad.

3 ans

C’est le nombre d’années qu’a duré l’intervention dans la région du Lac. En effet, en mars 2015, MSF débute ses activités relatives à la crise sécuritaire et humanitaire au Lac.  L’organisation assure alors la prise en charge de l’afflux massif des personnes blessées.

23 500 consultations médicales de base

Grâce à des cliniques mobiles mises en place par l’organisation et qui sillonnent plusieurs villages de la région, plus de 23 500 consultations médicales de base ont été faites sur les populations déplacées et locales.

3 500 consultations en santé mentale

Les personnes déplacées et les réfugiés dans le Lac n’ont pas que des cicatrices visibles. Le choc de tout abandonner, les traumatismes liés à des enlèvements, des tortures ou des violences subies ou encore à la séparation familiale ont affecté la santé mentale de ces personnes. C’est ainsi que 3 500 personnes ont bénéficié de consultation en santé mentale.

1 036 accouchements sous contrôle médical

Médecins sans frontières a garanti la réhabilitation du bloc opératoire et du service de maternité de l’Hôpital régional de Bol et a soutenu le service de pédiatrie et de maternité de cet hôpital. Avec le soutien du Ministère de la santé, 3 861 consultations prénatales et 1 036 accouchements sous contrôle médical ont été possibles à Bol entre 2015 et 2018.

600 millions de FCFA

C’est le montant du projet de réponse d’urgence dans la région du Lac.  « Nous avions réhabilité le bloc opératoire de l’hôpital régional de Bol à une estimation de 21 millions et nous avons construit une maternité dans l’hôpital de Bol estimé à 128 millions. Beaucoup de salles de consultation ont été construites avec pas mal d’équipements logistiques. Sur Baga Sola, on a réhabilité les centres de santé qui sont à côté des camps de déplacés. Nous avons mis à la disposition des centres des charrettes et des chevaux pour transporter les malades. Un véhicule a été laissé à l’hôpital de Bol. Donc au total quand on essaye de prendre un peu ce coût, ça s’élève à environ 600 millions de FCFA afin de bien accompagner le ministère de la santé dans la continuité du projet » déclare Hassan Maiyaki, Chef de mission MSF.

Laisser un commentaire