Saleh KEBZABO s’inquiète pour les prochaines élections de 2016

Le président de l’UNDR Union nationale pour le développent et le renouveau Saleh KEBZABO a animé hier matin une conférence de presse au siège de son parti. Pour lui, le recensement biométrique n’a pas répondu à toutes les attentes, à cause de la volonté manifeste du parti au pouvoir et le gouvernement de le dévoyer dés le premier jour.

« Au-delà des couacs techniques parfois compréhensibles nous avons noté des pratiques très graves », déclare le chef de fil de l’opposition. Selon Saleh kebzabo, mêmes les mineurs se sont fait recenser. Pire encore des refugiés soudanais se sont  aussi fait recenser. Le président de l’UNDR de dire que les élections présidentielles de 2016 devraient se dérouler dans une grande transparence, par rapport aux autres. Mais c’est sans compter avec le président Deby qui a utilisé toutes ficelles pour tenter de contrôler le processus, de bout en bout.

Saleh Kebzabo trouve la candidature de Deby aux prochaines élections, inopportune, pas souhaitable et qu’elle représente une source de conflits qui va  endeuiller encore, des tchadiens par milliers. « Le président Deby le sait parfaitement et prépare cette crise post électorale en créant des unités spéciales qui ont pris N’Djamena en étau », déclare Kebzabo. L’événement le  plus important en 2015, pour Kebzabo, est le phénomène de terrorisme.

Le président de l’UNDR  propose au président Deby de dialoguer avec l’opposition sur les questions des ratés du recensement biométrique : la mise en place d’une commission paritaire pour valider la liste électorale par l’élimination  des mineurs et des réfugiés ,ainsi des personnes recensées comme sans doigts ; l’acquisition et l’installation de kits d’identification des électeurs dans les bureaux de vote ; le rappel à l’ordre de l’administration territoriale et militaire, ainsi que de la chefferie traditionnelle, de cesser de se mêler des affaires politiques ; le strict respect de l’indépendance de la Ceni qui doit poursuivre sa mission d’organisation d’élection  démocratique et transparente ; la réaffirmation de la mission du bureau permanente des élections comme organe technique sous l’unique autorités de la Ceni et la refondation immédiate du CNDP dont la mission doit être redéfinie et l’indépendance du pouvoir réaffirmée.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :