lundi 26 septembre 2022

Salamat : la montée du fleuve Barh-Azoum inquiète la population

Accueilli dans l’allégresse par la population le 5 juillet dernier, le fleuve Barh-Azoum fait parler déjà de lui.

Dès le passage du fleuve, le département de Haraze Mangueigne est coupé d’Am-Timan, le chef-lieu de la province sans occulter les autres villes voisines telles que Kyabé (Moyen Chari).

Bientôt, Am-Timan serait aussi coupé d’Aboudeia, ainsi que de Mongo dans le Guera. Car cet axe est menacé par la montée des eaux. Le pont du village Darasna est presque englouti depuis 48 heures.

L’an dernier, en cette même période, le voyage s’effectuait en pirogue pour enfin trouver un véhicule de l’autre côté du fleuve. La difficulté ne s’arrête pas là. S’il pleut, la traversée se fait 2 à 3 jours après, le temps que l’eau finisse de couler. Il faut signaler que le fleuve Barh-Azoum a débordé de son lit principal.

Djimotoum Bongtoloum, correspondant à Amtiman

Laisser un commentaire

économie

Tchad : le Conite félicite les autorités pour la résolution des difficultés liées à l’import-export

Le secrétaire général du Conite, Mahamat Nour, à travers un point de presse animé ce lundi 26 septembre 2022, remercie la Direction générale de...

« L’UNPT en tant que regroupement de partis politiques et personnes ressources ne participe pas au DNIS »

Par un communiqué signé de son coordonnateur, Abdel-Salam Chérif, le regroupement Une nation pour tous (UNPT) indique qu’il ne participe pas au dialogue national....

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
950 votes · 951 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité