Sahel : voici ce que recommande le CPRS au conseil des ministres du CILSS

Sahel : voici ce que recommande le CPRS au conseil des ministres du CILSS

La 26e réunion du Comité régional de programmation et de suivi (CRPS) a pris fin ce samedi. Dans les conclusions des travaux, les experts ont fait des recommandations qui seront soumises au conseil des ministres du CILSS courant mars.

Cette réunion du Comité régional de programmation et de suivi (CRPS) qui se veut préparatoire de la 54e session ordinaire du conseil des ministres du CILSS a été fructueuse. Secrétaires généraux des comités nationaux, experts financiers, membres des conseils, représentants de différents partenaires du CILSS se sont tous accordés sur les conclusions des travaux contenues dans le rapport final.

Dans ce rapport qui sera soumis au conseil des ministres du CILSS qui aura lieu le 13 mars 2019 à N’Djamena, le CRPS a formulé quelques recommandations notamment :

  • l’adoption de la charte et le manuel d’audit interne ainsi que la cartographie des risques ;
  • la mise en place du comité d’audit relativement à sa composition et aux modalités de sa constitution ;
  • la nomination du cabinet AMCS comme commissaire au compte ;
  • le renforcement des cellules nationales du cadre harmonisé en les institutionnalisant et en les dotant des ressources humaines et financières ;
  • la dotation des secrétariats permanents des comités nationaux CILSS en moyen matériel et financier ;
  • l’institutionnalisation de la célébration tournante de la journée du CILSS dans les pays ;
  • la mise en ordre de l’accord tripartite CILSS-CEDEAO-UEMOA sur les pesticides ;
  • la forte implication des CONACILSS dans le processus de la réforme du CILSS et de veiller au respect du chronogramme établi ;
  • et le logement des projets et programmes au niveau des sites conformément au mandat assigné à chacun.

Le CRPS soumet également au conseil des ministres trois projets de résolution relatifs :

  • au quitus pour le démarrage de la réforme organisationnelle et institutionnelle du CILSS ;
  • au quitus à l’auditeur financier externe pour l’exercice de son mandat ;
  • au quitus à l’ordonnateur et ordonnateur délégué pour la gestion de l’exercice 2017.

Quelques motions de remerciements ont de même été adressées au président de la république, aux partenaires technique et financière et aux communautés nationales d’organisation du CILSS.

Le ministre Lydie Beassoumnda rappelle que « les points relevés durant ces trois jours ne doivent dissimuler les réalisations de 2018 notamment dans le domaine de la sécurité alimentaire, de la maîtrise de l’eau, de l’accès au marché, de la lutte contre la désertification et les changements climatiques. » Elle a de même soulevé des recommandations majeures telles que le paiement régulier des cotisations et des arriérés de cotisations par les Etats membres et les recommandations pour le bon déroulement du processus de la grande réforme pour rendre l’institution plus efficiente et performante.

 Le secrétaire général permanent du comité national du CILSS, Djimet Adoum, affirme qu’ «  ils partent avec la ferme conviction que toutes ces recommandations faites par le CRPS seront soumises au conseil des ministres. Et c’est au sortir de ce conseil des ministres que nous pouvons dire de manière significative ce qui a été retenu et l’impact d’une telle ou telle recommandation ».

Laisser un commentaire