Revue de la presse au Tchad, semaine 28

Revue de la presse au Tchad, semaine 28

Les parutions de la semaine à N’Djaména ont porté leur regard sur les événements terroristes qui ont secoué la capitale du Tchad le 15 mai dernier.

« Boko Haram, du pain bénit pour Déby», titre à sa une l’Hebdomadaire N’Djaména Hebdo dans sa parution numéro 1606 du 6 au 12 juillet2015. «Gare à vous ! Partis politiques, société civile, medias et autres qui me critiquez, desormais vous serez tous assimilez à Boko Haram ! je blague pas avec ma sécurité et mon fauteuil ? J’y suis, j’y reste ». Fait ressortir à sa une le journal dans une caricature du chef de l’Etat Idriss Déby assis sur un fauteuil, tenue militaire arme à la main.

« Traque des éléments de Boko Haram, les forces d sécurité à l’assaut » rapporte pour a part l’hebdomadaire l’Union dans sa dernière livraison numéro 152 du7 au 13 juillet. Blessées dans leur amour propre après les attentas du 15 juin, les forces de sécurité sont à jamais à la trousse des fous de Dieu qui se cacheraient dans la capitale tchadienne. Selon le journal ; une opération menée par les forces de sécurité a permis d’éviter à la capitale cinq nouveaux attentas terroristes planifiés par les adeptes de Boko Haram. La police réussit à saisir de nombreux documents qui attestent le lien entre le chacal Shékau et ces personnes. Une collection de textes appelant à la barbarie rédigées en arabe a été retrouvée dans la mallette récupérée de Bana Faye alias Mahamat Moustapha, l’un de cerveaux de la secte à N’Djaména, blessé et arrêté par les force del’ordre au quartier Guinebor. Le journal de préciser que grâce aux documents saisis et aux téléphones de Banaye qui n’arrêtent pas de sonner, les services de renseignements nt appréhendé 74 présumés complices de la secte à N’Djaména. L’Union de conclure que le mal est dans la maison. N’Djaména Hebdo quant à lui rapporte qu’une deuxième tentative de démantèlement d’un réseau terroriste s’est soldé par la mort de plus d’une dizaine de personne dont 5 policiers dans la matinée du lundi 28 juin 2015 dans le 8e arrondissement de N’Djaména. Pour l’Hebdomadaire Le Temps numéro 867 du 8 au 15 juillet, le tissu tchadien est, à un certain degré infiltré par ce ver de Boko Haram. Mais l’éditorialiste de N’Djaména observe qu’il y a «des zones d’ombres ». Si Mahamat Moustapha, poursuit le journal, désigné comme le recruteur des terroristes s’est fait délivré des papiers d’identité sous ce faux nom, ce qu’il a bénéficié de quelques complicités. Sans compter qu’un trafiquant d’armes de ce calibre, qui sillonne le Niger, le Cameroun, le Tchad e probablement la Lybie ne pouvait pas passer inaperçu. Il était bien connu à N’Djaména, était probablement en relation avec différents personnages et avait probablement ses entrées des différents cercles plus ou moins proches du pouvoir.

Les parutions c’est aussi la politique et l’Union nous nourri à sa Une par ce titre « carte blanche aux kleptomanes» ? D’après son éditorialiste, es député ont à la majorité blanchi dame Djibergui Rosine, ministre de l’Agriculture et de l’Environnement, Ateib Doutoum et madame Fatimé Issa Ramadane anciens ministres reprochés de malversations financières. Alors qu’on les croyait rattrapés par leur boulimie argentivore, poursuit l’Union, ces derniers viennent de recevoir la mansuétude des élus du peuple pour leur goût immodéré des fonds publics. Par cette attitude déplore le journal, les députés viennent d’ouvrir grandement la porte du pillage systématique des biens de la République aux Tchadiens.

« Idriss Déby Itno, l’homme d’Etat esseulé», s’écrit l’hebdomadaire La Voix dans sa parution numéro 310 du 6 au 12 juillet 2015. Selon son éditorialiste objectivement comme subjectivement en effet, Idriss Deby Itno est mal entouré. Il se laisse entourer majoritairement de griot qui préfèrent s’asseoir au pied du fauteuil plutôt qu’en face sur des chaises destinées à cet effet, exemple ; qui soufflent l’information à l’oreille plutôt que de la faire transmettre par les canaux réguliers de l’Etat ; qui saluent le chef sans le regarder honnêtement dans les yeux ; qui se comportent presqu’en esclaves de traine»

«L’opposition sacrifie le peuple », s’écrit l’hebdomadaire LeTemps qui précise que des représentants des  partis politiques d’opposition qui siègent à la Céni se livrent à un véritable jeu d’intérêt. Sans gène, ils signent des documents d’attribution du marché de la biométrie à la firme Morpho connue pour ses mauvaises prestations de service dans les élections en Afrique. Le Temps informe aussi que Médard Laoukeuin Kourayo, martyr dans sa conviction. Attaque armée contre les militants du parti du maire de Moudou, blocus du vte de l’exécutif communal, mise sous tutelle systématique de la commune.  Aujourd’hui poursuit Le Temps, Moundou et son maire et peut être les Logonais paient leur fronde vis avis de la politique du pouvoir en place.

«Prévisions météorologiques 2015, le Tchad sera moins arrosé » annonce l’hebdomadaire l’Union. Les prévisions métrologiques 2015 sont sous la balance du phénomène El Nino, le réchauffement des eaux du pacifique équatorial, cela entraine généralement des années déficitaires au Sahel et le Tchad n’est pas épargné. Ce qui selon le journal écarte les risques d’inondation dans la ville de N’Djaména. Une bonne nouvelle pour les habitants des quartiers de Boutalbagar, Atrone, Gassi et Ambata ainsi que Walia.

«Attention ! On vous filme dans les auberges» alerte l’Union. Selon le journal les dernières mesures prises par le gouvernement pour débusquer tout comportement suspect fait des heureux et des mécontents. Parmi toutes, celle imposant l’installation des camera de surveillance dans les auberges. Les clients seront filmés par ces cameras placés à l’entrée des auberges et tous les faits et gestes systématiquement filmés et stockés dans la base de donnée de l’auberge. Le journal d conclure que les maris et femmes cocus seront mis à nus dans  petites virées nocturnes.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :