Rentrée politique de l’UNDR: “L’opposition véritable et patriotique a toujours montré sa disponibilité”, Kebzabo

POLITIQUE – Le parti Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR), a effectué sa rentrée politique 2020-2021, ce 03 septembre, dans son siège, à N’Djaména. Occasion pour le président de cette formation politique, Saleh Kebzabo, de passer en revue quelques sujets d’actualité.

Après avoir longuement évoqué deux crises que traverse le pays à savoir la pandémie du coronavirus et les inondations, ‘’des malheurs dont l’État est responsable”, le président de l’UNDR, Saleh Kebzabo, souligne la question liée à l’injustice sociale au pays et les élections à venir. Comment voulez vous que le pays s’en sorte quand on préfère bâtir une République de voleurs dans un État informel qui tend vers un non-Etat ? S’interroge-t-il.

Pour Saleh Kebzabo, beaucoup de Tchadiens attendent d’ailleurs d’être remis dans leurs droits : des centaines de domaines sont en effet illégalement occupés, y compris ceux de l’État, qui seront automatiquement restitués à leurs légitimes propriétaires et ce sera, dit-il, enfin, justice. Kebzabo poursuit que la justice, la vraie, attend en effet son heure de gloire qui arrivera inévitablement, elle aussi. Les crimes économiques et les crimes de sang commis dans l’impunité la plus totale depuis une trentaine d’années et qui sont imprescriptibles, rappelle-t-il, seront absolument jugés, afin que justice soit dite.

« En effet, dans tous les domaines, je dis bien tous les domaines, le système consiste systématiquement à ériger une société inégalitaire entre nordistes et sudistes. Le phénomène agriculteurs/éleveurs est largement dépassé pour laisser la place aux enlèvements contre rançon. Impunément, patiemment et résolument, la famille présidentielle : filles et fils, neveux et nièces, beaux parents à tous les niveaux, membres du clan, tout ce beau monde occupe de hautes fonctions d’État, s’il ne contrôle pas des pans entiers de notre économie. Cela est choquant et immoral », fustige l’ex chef de file de l’opposition.

Depuis le hold-up électoral de 2016, relève le président de l’UNDR, Deby et ses proches savent que le régime MPS est définitivement honni par le peuple. « L’opposition véritable et patriotique a toujours montré sa disponibilité à participer à de vraies assises inclusives. Le Maréchalat, la Céni illégale et un CNDP taillé sur mesure avec des opposants soumis, sont une vaste fumisterie qui n’impressionne plus les Tchadiens. Sans oublier, évidemment, la Cour suprême qui va gérer le contentieux électoral alors que sa soumission totale à Deby est une réalité intangible », dénonce Saleh Kebzabo.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :