Rentrée parlementaire : pour Haroun Kabadi “l’ère de la prise de pouvoir par les armes est révolue”

Rentrée parlementaire : pour Haroun Kabadi “l’ère de la prise de pouvoir par les armes est révolue”

La deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale s’est ouvert ce 5 septembre 2018 au Palais de la démocratie à Gassi dans le 7e arrondissement de la capitale tchadienne. Dans son discours d’ouverture, le président de l’Assemblée nationale est revenu sur l’attaque du 11 aout 2018 à Kouribougdi.

Les députés tchadiens ont effectué leurs deuxièmes rentrées de l’année 2018, c’est le ministre d’État, ministre conseiller à la présidence de la république Kassiré Komakoye représentant le Président de la République chef du gouvernement. Après des vacances parlementaires « studieuses » selon le président de l’Assemblée nationale, il a souhaité aux députés bon retour. En effet, d’après le président d’Assemblée nationale, les députés de la majorité ont profité de ces vacances pour aller expliquer aux Tchadiens l’adoption de la constitution de la 4e République.

Le président de l’Assemblée nationale condamne au nom de la représentation nationale avec la plus grande fermeté une attaque « barbare » contre les positions tchadiennes à Kouribougdi survenu le jour de la fête nationale, 11 août.

« En attaquant la position de nos forces de défense et de sécurité, ces groupes terroristes ont une fois de plus endeuillé les familles tchadiennes sans oublier les blessés. Nous déplorons également en vie humaine de nos forces de défense et de sécurité au Mali et dans le bassin du lac Tchad suite aux actions des terroristes djihadistes. » Déclare-le président Haroun Kabadji.

Il ajoute : « la paix, la sécurité et la stabilité conditionnent tout dans un pays. La situation sécuritaire de notre pays nous interpelle.  En plus des menaces de Boko Haram, les menaces djihadistes nées du désordre libyen deviennent plus réelles que jamais. Je dénonce de ce fait ceux de nos compatriotes qui n’ont pas encore compris que l’ère de la prise de pouvoir par les armes est révolue. »

2 Commentaires

  1. Blaise
    6 septembre 2018 at 6 h 31 min Répondre

    “L’ère de la prise de parles armes est révolue” disait le Président de l’Assemblée tchadienne, le Député HAROUN KABADI.
    Ce président de Rassemblée Nationale oublie qu’il était Premier Ministre et Président de l’Assemblée Nationale du Tchad que le régime qu’i sert et continue de servir et s’en servir n’est pas venu avec un billet d’avion air Afrique. Sa fortune est issue de l’arrivée des hommes ayant pris le pouvoir par les armes. Il y a lieu de se taire et manger comme disait un des ses prédécesseurs “La chèvre boute là où elle est attachée”. ce serait sage,n’est-ce pas!

  2. Haroun Kabadi contre la prise de pouvoir par les armes – United Africa News
    6 septembre 2018 at 15 h 39 min Répondre

    […] Source: Tchadinfos.com […]

Laisser un commentaire