Remaniement du gouvernement : 5 départs et 3 permutations

Remaniement du gouvernement : 5 départs et 3 permutations

Par décret n°1370/PR/2018, le premier gouvernement de la 4ème République est remanié ce 18 juin 2018 par le chef de l’Etat Idriss Déby Itno. Le nouveau gouvernement est marqué par 5 départs et trois jeux de poste.

Le premier départ à signaler est celui de Me Jean Bernard Padaré du département des infrastructures, des transports et du désenclavement. Il est remplacé par Abdramane Mouctar Mahamat et le département est désormais un simple ministère plutôt qu’un ministère d’Etat. Ali Mbodou Mbodoumi se voit confier le ministère de la fonction publique, du travail et du dialogue social en remplacement de Ahmat Adirdir Defallah.

Un autre départ du premier gouvernement de la 4ème République est celui du Pr Zakaria Fadoul Khitir du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Il cède sa place à Dr David Houdeingar Ngarimaden qui revient ainsi dans le gouvernement après avoir occupé dernièrement le département de l’aménagement sous la 3ème République. Le Secrétaire d’État à l’économie et à la planification du développement, Rozzi Mamaye est aussi remplacé par Hissein Tahir Souguimi.

Au ministère de la femme, de la famille et de la solidarité nationale, l’on enregistre le départ de Mme Djamila Bachar Alkhatib. Elle est remplacée par Dr Djalal Ardjoun Khalil, ce qui marque le jeu des postes ministériels. Car, Dr Djalal est remplacée à son ancien département du développement touristique, de la culture et de l’artisanat par Mme Madeleine Alingué. Cette dernière, elle aussi s’est vue remplacer à son ancien ministère des Postes et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Porte-Parole du Gouvernement par Mme Ndolenodji Alixe Naimbaye. C’est Mme Achta Saleh Damane qui prend la place de Mme Ndolenodji Alixe au Secrétariat d’Etat aux Affaires Etrangères, de l’intégration africaine, de la coopération internationale et de la diaspora

3 Commentaires

  1. MINNAMOU
    19 juin 2018 at 9 h 33 min Répondre

    Ce n’est qu’un début. Tant que Deby n’écoute le cri, les gémissements et les lamentations de la population tchadienne, il aura beau remanier le gouvernement, restera toujours celui qu’il est et le Tchad sera maintenu dans cette misère comme d’ailleurs il le veut. De n’importe quoi!

  2. Djeram Ludovic
    19 juin 2018 at 16 h 59 min Répondre

    C’est vraiment la comedie qui se joue au Tchad , si c’est comme on risque même de dissoudre même le gouvernement , car pour lui personne ne merite , finalement le président Deby doit se qualifier d’incapable que de faire changer les choses à chaque fois

  3. Khalil mahamat doud
    21 juin 2018 at 15 h 14 min Répondre

    Intéressantes villes informations

Laisser un commentaire