mercredi 26 janvier 2022

Référendum de 1958 : ces Tchadiens qui étaient pour l’indépendance immédiate du Tchad

Le saviez-vous déjà? Si non sachez que lors du référendum de septembre 1958 où les Africains devraient se prononcer s’ils veulent ou pas être membres de la Communauté française instaurant la Vè République en France, le Tchad a majoritairement voté « Oui ». Toutefois, un noyau d’électeurs avait voté « Non » voulant l’indépendance immédiate. Qui sont ces votants? Retour sur les faits.

Selon des auteurs comme Bernard Lanne, le vote « Non » des Tchadiens de l’époque proviendrait du milieu islamique autour du parti UNT (Union nationale tchadienne). Les fondateurs seront parmi ceux qui seront, plus tard, à l’origine du Front de libération nationale du Tchad (Frolinat).

« Des jeunes, issus des mouvements PPT et MSA, aux idées avancées, qui prônaient l’indépendance immédiate. Ce petit clan laïc et morderniste avait pour modèles Nkrumah et, depuis peu, Sékou Touré. Dans un pays scolarisé à 13%, son audience était très limitée », écrivait un auteur au sujet des partisans du « Non ».

Même si sur le plan national, le « Oui » l’a emporté avec un fort taux, dans certaines localités du territoire du Tchad, beaucoup ont voulu l’indépendance immédiate à l’exemple de la Guinée de Sékou Touré. Selon certains analystes de l’époque, le vote « Non » était sous l’impulsion des musulmans influencés par le monde Arabe. D’aucuns parlent même des imams et marabouts qui ont fait campagne pour se débarrasser de la France. Ainsi, dans certains bureaux de vote, le « Non » a été très élevé en terme de pourcentage sans être majoritaire sur le plan national.

Les districts marqués par le vote négatif sont, entre autres, Haraz-Mangueigne, Kouga, Am Dam, Bokoro, Fort Lamy rural, Massénya. Autre explication du « Non », certaines populations ont subi, pendant la période coloniale, des exactions de la part des colons. A l’exemple de certaines localités du sud du pays qui voulaient sanctionner par ce vote. Mais, leur « Non » bien qu’important n’a pas été aussi massif pour contrecarrer le « Oui ». Finalement, le territoire du Tchad, reste dans la communauté tout en devenant République. C’est la première réelle autonomie interne.

Laisser un commentaire

économie

Soudan du Sud : environ 32 civils tués dans un affrontement

Environ 32 personnes ont été tuées au cours d’une nouvelle attaque au Soudan du Sud, dernier affrontement en date entre tribus rivales de l’Etat...

Politique : l’URT prend pied dans le 4e arrondissement de N’Djamena

L’Union pour la refondation du Tchad (URT) continue son implantation dans la capitale tchadienne. Ce mardi 25 janvier, c’est dans le 4e arrondissement que...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
612 votes · 613 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité