Rébellion : Abdelwahid Aboud se dit prêt à abandonner les armes et à privilégier le dialogue

Le 2ème forum national inclusif qui s’est ouvert ce jeudi 29 octobre 2020, a vu la participation d’une délégation politico-militaire conduite par M. Abdel Wahid Aboud, qui est venu du Caire en Égypte pour prendre part aux assises. Il s’est confié à Tchadinfos pour expliquer les raisons de sa participation.

Abdelwahid Aboud est un personnage bien connu dans l’histoire politico-militaire du Tchad. Combattant dans la milice du Conseil démocratique révolutionnaire (CDR) pendant la première guerre civile tchadienne, il est ensuite passé dans les rangs du FUC puis de l’UFDD avec laquelle il a pris part en février 2008 à l’attaque de N’Djamena.

Il a fait le voyage depuis l’Egypte, où il vit en exil, pour prendre part aux assises du 2ème forum national inclusif.

Aujourd’hui, Abdelwahid Aboud est revenu à N’Djamena pas avec les armes mais plutôt pour débattre sur l’avenir du Tchad. « Le forum est un lieu pour débattre sur tous les problèmes du Tchad plus précisément sur la démocratie, sur les partis et ce que nous voulons comme gouvernance », a-t-il souligné. Fini donc le temps des armes. Place aux idées. Il le dit lui-même que sa participation à ce forum consiste à donner son point de vue sur la nouvelle démocratie.

A la question s’il abandonne définitivement la voie des armes, sa réponse est claire : « Mais bien sûr, nous ne sommes plus dans le maquis. C’est pour cela que nous sommes venus. D’ici demain ou après-demain, nous allons dire que les armes, c’est fini et nous allons dialoguer avec le gouvernement, les autres partis et avec tout le monde. La lutte n’a pas de sens».

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :