Le président de la Ceni sur la selette

La réaction du Premier ministre, Joseph Djimrangar Dadnadji (photo), n’est pas encore connue. Mais il pourrait retirer sa confiance au président de la Ceni, Jean-Pierre Madjirangue Madjibaye, sur la foi de documents de justice mettant en cause sa “moralité”.
Nommé par un décret du président de la République le 9 novembre dernier, Jean-Pierre Madjirangue Madjibaye pourrait etre débarqué prochainement à la demande du Premier ministre qui met en doute sa moralité.
Selon l’enquête menée par JA, c’est une personne anonyme qui s’est déplacée aux bureaux du Premier ministre, Joseph Djimrangar Dadnadji, pour s’indigner de la désignation de Jean-Pierre Madjirangue Madjibaye comme president de la Ceni. Celle-ci produit à l’appui de ses dires des documents de justice – en fait des échéanciers de remboursement – pour attester de la “moralité douteuse” de l’intéressé.
Consultations
Après le départ du visiteur, le Premier ministre consulte, puis adresse un courrier au Comité national de dialogue politique( CNDP), l’organe de concertation entre les partis de la majorité et de l’opposition, chargé entre autres de la désignation du président de la Ceni en accord avec la société civile.
Le Premier ministre demande, dans son courrier au CNDP, de choisir une autre personnalité en raison de la “moralité douteuse ” de Jean-Pierre Madjirangue Madjibaye.
La lettre arrive vendredi au CNDP. La nouvelle alimente les causeries de salon pendant tout le week end. Lundi, une longue réunion du CNDP conclut à une affaire civile et ne voit pas la nécessité de designer un nouveau president. On attend la réaction de la Primature…

Source: JA

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :