Le président déchu burkinabé dit avoir démissionné pour éviter de faire couler le sang de ses compatriotes

ABIDJAN, 1er novembre (Xinhua) — Le président déchu du Burkina Faso Blaise Compaoré, qui a trouvé refuge samedi matin à Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire, a déclaré à la presse avoir démissionné pour éviter de faire couler le sang de ses compatriotes.

“J’ai refusé de voir couler le sang de mes compatriotes, le sang des filles et fils du Burkina Faso”, a déclaré M. Compaoré.

Il a déclaré que l’intérêt supérieur du Burkina Faso passe au dessus de tout y compris de sa personne.

“Bien que Président démocratiquement élu, légal et légitime, en vertu du droit constitutionnel du Burkina Faso, j’ai quitté le Pouvoir face à la tragédie que courait mon pays, et pour sauvegarder les acquis de notre évolution démocratique et notre progrès socio-économique”, a-t-il ajouté.

L’ex-chef de l’Etat burkinabé a déclaré “admirer l’humilité de tous les Burkinabè qui sont restés attachés à la paix et a appelé à l’union sincère des coeurs pour que l’avenir des générations futures ne soit pas hypothéqué par cette crise”.

Concernant son rôle joué au niveau international, Blaise Compaoré a noté avoir constamment essayé de donner le meilleur de lui-même à la stabilité de la sous région ouest-africaine, à l’ Afrique, à la paix internationale.

La situation a basculé au Burkina Faso après de violentes manifestations qui ont éclaté dans les rues de Ouagadougou, la capitale, où des dizaines de milliers de personnes expriment bruyamment leur opposition à la tentative du gouvernement de modifier la Constitution pour ouvrir la voie à une prochaine candidature en 2015 de Blaise Compaoré.

Face à la pression de la rue, le président Blaise Compaoré a annoncé sa démission et a pris le chemin de la Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :