Programme Gouvernement Padacké II : les réponses du PM aux députés

Programme Gouvernement Padacké II : les réponses du PM aux députés

Après soumission de son programme politique à l’Assemblée Nationale, le premier ministre, M. Pahimi Padacké Albert a répondu à une vague de questions posées par les députés. C’était dans la salle de la démocratie du siège au quartier Gassi.

Les questions phares concernaient entre autres la crise financière ; la reforme ; l’intégration des jeunes à la fonction publique ; le dialogue politique à court terme ; la maîtrise des eaux de surface, vecteurs de développement du monde rural ; la réforme de l’État ; le paiement de salaire à terme échu.

Sur l’aspect du dialogue politique et la prévention des conflits au Tchad, le PM a relevé que le dialogue politique est essentiel pour la vie du peuple. « Le dialogue politique fait partie de nos mœurs à régler les conflits. Mais, quand nous parlons du dialogue, là aussi nous devons nous entendre et bien nous entendre. Il s’agit d’un dialogue sous la responsabilité du président de la République et son gouvernement du 10 avril 2016, reconnus par le peuple. Il s’agit d’un dialogue dans le cadre du forum national pouvant permettre à toutes les couches sociales de réfléchir à l’amélioration de notre avenir commun », justifie le PM.

En répondant aux différentes questions, le PM a martelé que la crise financière est de nature mondiale. Pour lui, le gouvernement déploie énormément de moyens pour résorber cette situation de conjoncture économique qui paralyse le pays depuis un certain temps. Par ailleurs, il en appelle aux efforts conjugués des députés, acteurs du contrôle des actions du gouvernement, pour sortir le Tchad de ce phénomène mondial. « Soutenir un programme ne repose uniquement sur l’action gouvernementale, mais également sur la prise de conscience de l’ensemble de nos concitoyens. Disons-nous franchement les choses : dans ce pays, il y a un problème de civisme et la prise de conscience nationale est le moyen le plus efficace de changer notre situation. À ce niveau, nous nous engageons en tant que gouvernement à combattre la corruption… », lance-t-il.

S’agissant de l’intégration à la fonction publique, le chef du gouvernement souligne que l’État réservera une ligne budgétaire pour l’emploi des jeunes diplômés sortis des universités et écoles professionnelles.

Pour son Excellence, le Tchad regorge plusieurs potentialités en matière d’eau. Pour ce faire, souligne-t-il seule la maitrise des eaux de surface permettra l’amélioration de l’agriculture, tout en apportant une solution au conflit éleveurs-agriculteurs.

Le PM de conclure que son gouvernement fera de son mieux pour payer à terme échu le salaire aux fonctionnaires dans les mois à venir.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :