Procès Habré : acteurs de la société civile et politiques tchadiens se prononcent

Entamé depuis le 20 juillet dernier, le procès de l’ex-président Hissein Habré fait réagir plus d’un citoyen tchadien.  Tchadinfos.com a tendu son micro à quelques-uns. Voici leurs réactions.

DJEKOURNINGA Kaoutar Lazare, Directeur  de la Radio FM Liberté, société civile

« Je pense que c’est ce que l’opinion attend depuis 2000 avec  la poursuite engagée contre HisDJEKOURNINGA-Kaoutar-Lazaresein Habré.  Moi je suis satisfait en tant que citoyen tchadien et en tant que militant des droits de l’homme parce que Hissein Habré jusqu’à la tombée de la décision judiciaire est présumé être un tortionnaire, il ne l’est pas encore donc c’est une occasion pour qu’il se défende, s’il est l’auteur de ces crimes et des ces disparitions ou pas. Habré a été un président de la république et il a lui-même accordé une interview à un journal, pas le moindre, il a dit le procès qui va avoir lieu ne concerne seulement pas sa personne mais sa famille et son pays le Tchad. Donc c’est une occasion pour qu’il explique comment les choses se sont passées mais s’il refuse aujourd’hui de parler, je trouve que c’est pas normal et en tant qu’ancien chef d’Etat il doit se dire qu’il a toujours de l’honneur mais quand il se laisse emballer par des gardes du corps qui le torturent et qui le transportent comme un sac de patate moi je pense que ça ne fait pas quand même l’honneur d’un homme d’Etat et d’un juriste comme lui ».

BADONO Daïgou, homme politique, Président de l’Union des Ecologistes Tchadiens les Verts UET/V

BADONO Daïgou« Je crois que c’est une très bonne chose pour la mémoire des victimes qui sont mortes, et celles qui sont vivantes encore que Habré soit jugé. Ceci, pour permettre à tout le monde de savoir que tous les crimes qui sont commis quand on est au pouvoir ne resteront pas impunis. C’est triste et c’est dommage. Je crois que c’est depuis 25 ans que les victimes attendent ce procès et encore le reporté de 45 jours je crois que ce n’est pas quelque chose de bien. Certaines victimes pendant les 25 ans sont mortes, il y a des veuves qui sont entrain de mourir et les enfants également qui sont morts, certains sont malades et tout ça. Hissein Habré, hier déjà, il a montré à suffisance qu’il ne respecte pas le peuple tchadien. En fait, il a donné l’image de ce qu’il a fait pendant les huit années lorsqu’il était au pouvoir. Il s’en fout de la justice, Il a instrumentalisé soit disant des sympathisants qui le soutenaient, je crois que c’est aussi une lâcheté de sa part. Il refuse de faire face à ses crimes. S’il ne reconnait pas tout ce dont on l’accuse, il faut bien qu’il réponde, qu’il soit là et qu’il dise réellement s’il n’a pas été l’auteur de ça ».

Djimet Clément BAGAOU, homme politique…

Djimet-Bagaou« Le procès de Habré c’est un procès historique pour l’Afrique et pour le monde. Mais est-ce que ça sera un procès intégrale qui pendre en compte tous ceux qui ont pu de près ou de loin participer ou aider Habré à être auteur de ces massacres de dizaine de milliers d’hommes qui ont perdu leurs vies ou qui ont disparu. Habré à seul ne peut pas quand même tuer 40 000 personnes. Maintenant, il y a lieu à ce que chacun réponde de ses actes, il faut prendre en compte tout le monde. Habré seul sait ce qu’il veut. Il était un chef d’Etat, il sait pourquoi il adopte cette attitude maintenant et certainement c’est pour que les uns et les autres soient impliqués dans le déroulement du procès. Je trouve que ce n’est que logique et s’il y a lieu à faire la justice, qu’elle soit faite. S’il n’y a pas lieu à faire la justice et si on veut  qu’on se pardonne, que les gens s’asseyent et qu’ils pardonnent tous ceux qui ont commis ces actes-là. Mais s’il faut condamner certains et pardonner d’autres, je trouve quand même que c’est deux poids deux mesures et ce n’est pas normal ».

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :