Présidentielle 2021: voici pourquoi Laoukein Kourayo Médard n’est pas candidat

POLITIQUE-Le parti Convention tchadienne pour la paix et le développement (CTPD) ne participe pas à la présidentielle. Une décision prise après avoir constaté de manquement à l’approche du scrutin, selon le président du parti, Laoukein Kourayo Médard.

Laoukein Kourayo Médard, troisième à la présidentielle de 2016, refuse de se jeter dans la course pour 2021. L’annonce a été faite ce 23 février à travers une émission diffusée sur l’antenne de la radio Vision FM.

Joint au téléphone, le troisième de la présidentielle de 2016, avec 392 988 voix, soit 10,61 %, a indiqué qu’il y a plusieurs raisons qui expliquent cette prise de position. Pour lui, le président Idriss Deby Itno a trouvé un prétexte lié à la pandémie pour empêcher le regroupement de personnes. “A cause de coronavirus, Deby a empêché tous les partis de l’opposition à se réunir au delà de 50 personnes. Depuis lors, jusqu’à maintenant, personne ne peut aller rencontrer sa base. Pourtant, lui, prend de milliers de personnes pour faire des tournées à l’intérieur du pays”, note-t-il.

La deuxième cause du refus du président du parti Convention tchadienne pour la paix et le développement (CTPD) de se porter candidat est le déroulement du vote des militaires. Il relève qu’aucun parti politique de l’opposition n’aura l’opportunité d’envoyer les superviseurs pour contrôler le déroulement du vote dans les casernes. “Tous les commandants d’unité sont eux-mêmes les chefs de bureaux de vote. Les militaires sont obligés de montrer ceux qu’ils ont choisi à leurs chefs avant de mettre dans l’urne. C’est ce qui s’était passé en 2016. Certains qui ont osé voter autres candidats sont portés disparus”, indique-t-il.

Même constat dans les bureaux de vote de la diaspora, renchérit Laoukein Kourayo Médard.

Car dans ces pays les ambassadeurs plénipotentiaires sont eux-mêmes la CENI. Les présidents des bureaux de vote vont eux-mêmes compiler les résultats pour envoyer à la CENI mère“.

Laoukein Médard

La CENI remise en cause

La composition de la Commission électorale nationale indépendante n’inspire pas confiance au président de la CTPD. “Même la configuration de la CENI actuelle est composée des tenors du MPS”. Ce qui amène l’ex-maire de Moundou à jeter l’éponge.

Si quelqu’un décide d’aller à l’élection maintenant, ça veut dire qu’il veut se faire humilier… Tout est déjà ficelé, donc moi je ne veux pas me faire humilier”.

Laoukein M.

Il faut rappeler que le 20 février dernier, les partis Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) et la Convention tchadienne pour la paix et le développement (CTPD) ont menacé, à travers un point de presse, de ne pas se présenter si le gouvernement ne rembourse pas les 30% de leurs frais de campagne de 2016 suite aux scores supérieurs à 10% qu’ils ont eu selon la loi électorale tchadienne. “Or il refuse qu’on nous verse les 30%. Alors que la cours de compte a validé nos documents. Deby refuse qu’on nous donne cet argent parce que s’il nous donne, cela nous permettra de battre campagne. Dans quel pays vous avez vu un homme pareil “? S’interroge Laoukein Kourayo Médard.

Toutefois, le parti prendra part aux élections législatives, communales et sénatoriales. “Au niveau de la base, nous avons déjà travaillé, tout le monde est d’accord. Ils vont aller aux législatives, communales et aux sénatoriales mais la présidentielle laissons de côté”, conclut-il.

2 Commentaires

  1. Abdoulaye Abakar Abdoul
    24 février 2021 at 11 h 13 min Répondre

    Cette fois, c’est pas un coup K.O mais c’est de l’uppercut comme disait Zen Bada. On ne m’amuse pas avec du feu.

  2. Tchad : Saleh Kebzabo “se retire du processus électoral” – AAFC
    2 mars 2021 at 0 h 29 min Répondre

    […] Depuis le début du processus électoral, un opposant s’est retiré de la course au Palais rose du 11 avril 2021 : l’ancien maire de Moundou, Laoukein Medard. […]

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :