Présidentielle 2021: “Il faut le changement et c’est maintenant”, Félix Nialbé

Présidentielle 2021: “Il faut le changement et c’est maintenant”, Félix Nialbé

POLITIQUE – Le chef de file de l’opposition, candidat du parti URD et de la coalition Alternance 21, Romadoumngar Félix Nialbé, a lancé officiellement sa campagne présidentielle ce 22 mars 2021 à Sarh, son fief.

“Le Moyen-Chari à travers la ville de Sarh est agonisant par la faute du régime de Deby. La ville est laissée pour compte. Les sociétés qui faisaient la fierté de cette province sont bradées ou vivotent. Elles battent de l’aile car victimes de fraude et sont privatisées à tout vent par les parents des gouvernants”, lance Romadoumngar Félix Nialbé lors de ce meeting de lancement de sa campagne électorale pour la présidentielle du 11 avril 2021.

Le candidat de l’Alternance 21 d’ajouter : “les structures publiques de Sarh sont vétustes et délabrées et rien n’a changé depuis plus de 20 ans. Il faut le changement et c’est maintenant”.

Selon lui, le peuple n’a pas raison aujourd’hui, car la raison c’est celui qui a de l’argent. L’URD va combattre l’injustice, l’insécurité, le conflit éleveurs-agriculteurs entretenu par le pouvoir pour dominer et diviser, martèle Félix Nialbé.

L’URD-Alternance 21 entend, à sa prise du pouvoir, modifier en premier lieu la constitution en vigueur. “Le mandat du président sera ramené à cinq ans renouvelable une fois. En bon président, on réalise son projet en 10 ans et non plus, voire 30 ans comme le MPS l’a fait mais n’a rien apporté si ce n’est des tares au pays, de la mauvaise réputation au pays“, déclare le chef de file de l’opposition.

Pour Romadoumngar Félix Nialbé, l’administration publique est désastreuse. Les services pullulent d’incompétents qui passent leur temps à surfer sur le net ou à jouer aux jeux sur leur ordinateur. L’inexistence de l’administration impacte le plus les provinciaux. La corruption est institutionnelle, poursuit-il. “Des illettrés paient pour être sous-préfets et on laisse faire. C’est inadmissible. Pareil pour les gouverneurs. Pour mettre fin à ce désordre, nous devons aller voter contre Deby son auteur”, martèle Romadoumngar Félix Nialbé.

Le pouvoir est entièrement entre les mains de Deby. C’est pratiquement impossible qu’une seule personne préside à la destinée de 16 millions de personnes, renchérit-il.

Pour l’URD-Alternance 21, “Le boycott n’est plus de mise comme le croiraient certains partis politiques. C’est plutôt un soutien intelligent mais insidieux  au MPS. Non, l’URD-Alternance ira aux urnes (…)”.

A l’endroit de la jeunesse, le président de l’URD-Alternance 21, propose la réforme de l’éducation nationale pour créer des emplois. “Quand l’URD-Alternance 21 sera au pouvoir, des écoles des métiers seront créées. L’enfant sera orienté très tôt dans un métier pour que même si à la fin de ses études, il n’a pas de travail, qu’il puisse se prendre en charge. La réforme du système éducatif est nécessaire. Ce régime est arrivé par les armes. Aujourd’hui, sans mettre pied à l’école, l’on est général. Pourquoi? Que cela cesse. Et c’est à nous de faire changer le régime pour apporter de la vie à notre peuple”, clôt Romadoumngar Félix Nialbé.

BACTAR Frank I.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :