Présidentielle 2021: Idriss Déby Itno souhaite qu’elle se déroule dans une ambiance « fraternelle et patriotique »

Présidentielle 2021: Idriss Déby Itno souhaite qu’elle se déroule dans une ambiance « fraternelle et patriotique »

Le chef de l’Etat a fait face à la presse nationale ce soir lors d’une conférence de presse. La présidentielle en vue était l’un des sujets à l’ordre du jour.

L’élection présidentielle aura lieu le 11 avril 2021. Une élection qui, pour le président de la République  » est un événement politique de taille qui exige une mobilisation générale et surtout une conscience citoyenne ».

Pour Idriss Itno, les élections doivent être  » libres, transparentes et sans aucune contestation ». Il dit formuler le voeu que la campagne et le scrutin se déroulent dans une ambiance « fraternelle et patriotique ». Car, indique-t-il, « les partis en compétition ne sont pas des ennemis mais plutôt des concurrents ». Il invite donc les acteurs politique à « plus de responsabilité », car « le plus important, c’est l’intérêt supérieur de la nation… ».

Interrogé sur sa tournée qui, selon ses adversaires, est une campagne déguisée, Idriss Déby Itno a souligné qu’il a fait cette tournée dans tout le Tchad, la troisième du genre après 1994 et 2009 pour « toucher du doigt les préoccupations » de ses compatriotes. Il renchérit qu’au moment venu, il fera la campagne comme les autres candidats.

Au sujet de la suspension du vote des Tchadiens de l’étranger, il affirme que c’est « l’opposition démocratique qui a refusé que les Tchadiens de l’étranger, et même les nomades participent au vote puisque c’est un consensus entre les partis politiques ». Un consensus que la composition à part égale du Cadre national de dialogue politique (CNDP) entre le parti au pouvoir et l’opposition n’aurait pas permis.

Concernant Saleh Kebzabo et Laoukein Médard, arrivés respectivement 2ème et 3ème à la présidentielle de 2016 qui menacent de boycotter celle-ci parce que, selon eux, leurs frais de campagne n’ont pas été remboursés contrairement au parti au pouvoir, Déby a indiqué qu’il n’a pas non plus reçu sa part. « Je vous informe que personne ne m’a remboursé. Je fais partie d’eux aussi, s’ils reçoivent, j’aurais ma part aussi. Je suis très content qu’il ait soulevé cette question », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :