Présidentielle 2021: Brice Mbaïmon, promet une caisse d’entraide et l’amélioration des conditions d’études

POLITIQUE – Ce 26 mars, le candidat du Mouvement patriotes tchadiens pour la République (MPTR), soutenu par l’Alliance républicaine pour le changement a lancé sa campagne. Il priorise le fédéralisme dans sa vision politique .


A moins de 16 jours de la tenue du scrutin, le candidat du Mouvement des patriotes tchadiens pour la République (MPTR) dévoile sa vision politique. Brice Mbaïmon, a mis au milieu de son projet le fédéralisme. “La première des choses à faire quand nous serons à la présidence c’est de proposer un référendum aux Tchadiens. Ce référendum tranchera si notre pays va être fédéral oui ou non”, annonce-t-il. Cette vision, du candidat du MPTR, a justifié sous l’angle de la séparation des pouvoirs. “Nous partons du principe que nous allons observer la séparation stricte des trois pouvoirs: l’exécutif, législatif et judiciaire. Cela pour que chaque pouvoir soit indépendant. Ça ne peut pas être un mélange comme nous connaissons aujourd’hui“.

En deuxième position, Brice Mbaïmon, classe comme projet la justice. Le fondement de leurs actions sera la justice. “Depuis la proclamation de notre République en 1958, le pays a connu des soubresauts compte tenu de certaines pratiques qui ont provoqué des rancœurs, des haines envers les uns et autres“, a-t-il indiqué. Et d’ajouter “Pour notre pays, la chose à faire c’est d’instaurer un climat qui permet à chaque contrée, communauté, province et entité de pour vivre en paix“.


Pour la société, Brice Mbaïmon, vise la paix, le progrès couplet à la méritocratie. ”Des cycles d’élection seront permanemment organisés pour permettre aux citoyens de sélectionner les gens capables d’administrer aanos institutions“, propose-t-il. Il ajoute que l’Etat actuel est dans la déliquescence. “Il ne se passe pas une journée sans qu’on vous parle d’assassinat, d’affrontement intercommunautaires, bavure policière“, énumère le candidat du MPTR.

Dans le même sens, Brice évoque qu’il n’y a pas l’unité dans le pays. “On a passé 30 ans à parler d’unité nationale, mais les Tchadiens ne sont jamais unis. Il faut arriver à les unir…“, souhaite Brice Mbaimon. Pour cela, il implique la solidarité et l’amélioration des études dans son fusil d’épaule. “Nous allons organiser la solidarité de telle sorte qu’il y ait une caisse d’entraide. Nous allons rendre perpétuelles les bourses d’études. On va financer les études pour une génération, et si la génération accède à l’emploi elle remboursera la somme investie pour ses études. Cette argent sera investi pour d’autres générations ainsi de suite”.

Dans le domaine sanitaire il compte financer les carnets sanitaires. “Nous allons prendre le plus de ce que nous avons, ou de ceux qui détiennent une fortune pour financer les carnets de santé. C’est absolument nécessaire qu’on le fasse“, croit Brice Mbaimon.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :