Présidentielle 2016: le comeback du PLD dans l’arène politique

C’est le grand retour du Parti pour les libertés et le développement (PLD) d’Ibni Oumar Mahamat Saleh. Huit ans après la disparition du numéro un de l’opposition, son parti, le PLD, présente un candidat à la présidentielle du 10 avril 2016. Il s’agit de l’ancien ministre notamment de la Justice, des Finances, de l’Education nationale  et ancien ambassadeur, Mahamat Ahmad Alhabo, 60 ans. Il sort d’un long silence et s’est présenté à la presse, samedi 12 mars, pour la première fois.

Mahamat Ahmad Alhabo, présenté comme l’héritier d’Ibni Oumar Mahamat Saleh est un vieux routier de la politique. Pour sa première rencontre avec les médias, il pointe d’emblée une violation des règles du jeu, avant même l’ouverture de la campagne électorale. « Un candidat et son parti ont commencé la campagne avant terme. En violation totale de la loi, les édifices publics sont transformés en bureaux de soutien. Au quartier Béguinage, la cour d’une institution publique, notamment la sécurité sociale, est transformée en un bureau de campagne dénonce le candidat du PLD.

Il indique que son parti va porter plainte contre ces contrevenants et souhaite que la présidentielle du 10 avril prochain se passe dans la concorde et que tous les candidats  s’abstiennent de tricher pour que la volonté du peuple s’exprime réellement.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :