Présidence du G5 Sahel : les grandes lignes du mandat du Tchad

Après un an d’exercice à la tête du G5 Sahel, le président mauritanien, Mohamed Ould El-Ghazaouani, cède sa place au Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno qui a fixé les priorités de son mandat.

Le Président mauritanien, Mohamed Ould El-Ghazaouani, en passant le relais au Maréchal du Tchad, l’a remercié pour son appui durant son mandat. « Je suis heureux de passer le témoin au Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno, que nous connaissons pour sa sagesse et son sens immortel et donc j’ai confiance que notre organisation est entre de bonnes mains. Je souhaite beaucoup de succès et réussite à mon frère », s’est-il exclamé.


En prenant la tête de ce regroupement, Idriss Deby Itno a rappelé sa conviction pour le G5 Sahel. « Notre détermination et engagement à soutenir le G5 Sahel n’ont jamais fait de doute. Nous avons toujours œuvré à l’unisson quand il est question de prendre de grandes décisions pour la survie et la bonne marche de notre Institution », a-t-il déclaré. Et d’ajouter qu’avec la 7ème session ordinaire du G5 Sahel, c’est la deuxième année d’un contexte exceptionnellement difficile marqué par la pandémie de Covid19 depuis l’existence de l’organisation.
Le chef de l’Etat tchadien a souligné qu’ils sont confiants dans les capacités du G5 Sahel à faire face à cette situation inédite. Autant qu’ils font face au terrorisme avec une grande détermination, autant leur combat contre le COVID-19 se fera avec la même détermination, a indiqué le Maréchal du Tchad.

S’agissant de la lutte contre le terrorisme, le président Deby a indiqué que leur stratégie militaire gagnera en efficacité si la Force Conjointe du G5 Sahel et les forces armées des pays du Sahel montent en puissance. A cet égard, il fait comprendre que la Force Conjointe reste le noyau central de leur dispositif sécuritaire. C’est pourquoi, il a invité tous les Etats membres à s’atteler à l’autonomisation complète de la Force Conjointe, en la dotant en moyens financiers et logistiques propres.

Le Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno, dans son discours n’a pas occulté la situation socio-économique des États membres. Selon lui, la situation n’est pas très reluisante et ne leur permet pas de faire face seul efficacement aux grands défis actuels. Il souligne que le poids de la dette se fait sentir avec acuité et plombe déjà leurs efforts de développement. « Nous sommes appelés à réagir spontanément ensemble et vite, à proposer des solutions idoines de sortie de crise. L’annulation est une piste que nous devrons explorer. La mobilisation des financements conséquents pour la mise en œuvre de projets et programmes inscrits dans les principaux instruments de développement du G5 Sahel doit constituer l’une des principales priorités », a appuyé le président Deby.


Aujourd’hui, les chefs d’Etats du G5 Sahel et le Président Macky Sall vont continuer les travaux. Une conférence virtuelle avec le Président Français, Emmanuel Macron, est annoncée. Il s’en suivra le communiqué final et la conférence de presse des présidents sortant et entrant du G5 Sahel.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :