Politique : RNDT le Réveil obtient gain de cause dans son bras de fer avec le député Yombombé

Le député de la circonscription de Mbaïmbokoum, dans le département de Mont de Lam, province du Logone Oriental, Yombombé Madjitoloum Théophile, vient de perdre son siège à l’Assemblée nationale, dans une affaire qui l’oppose au parti RNDT Le Réveil, de Pahimi Padacké Albert.  C’est la cour suprême qui a rendu ce verdict à l’audience du jeudi 8 octobre 2020.

Après avoir démissionné de la formation politique qui l’a investi, le désormais ex député à l’Assemblée nationale, M. Yombombé Madjitoloum Théophile démissionne d’office de cette institution, tranche ainsi la cour suprême. D’après nos informations, l’ex député a adressé le 26 décembre 2019, sa démission au président national du RNDT Le Réveil. Il s’exprime en ces termes : « faisant suite aux différentes mutations politiques et socioéconomiques intervenues dans notre pays, l’honneur m’échoit de venir auprès de votre haute bienveillance, vous notifier ma démission en respect à l’éthique politique ».

Lire aussi : Human Of N’Djamena : député YOMBOMBE Théophile Madjitoloum, 3e Vice-président de l’Assemblée

A la suite de cette lettre, l’ancien député aurait manifesté sa volonté d’épouser les idéaux du Mouvement patriotique du salut (MPS).

Sa formation politique qui a estimé qu’après sa démission le député devait quitter l’hémicycle a introduit une requête à la cour suprême le 15 juin 2020 aux fins de prononcer « la démission d’office du député Yombombé Madjitoloum Théophile ».

Lire aussi : Tchad: le journal Abba Garde suspendu pour un an

Dans son verdict, la cour suprême déclare la requête du RNDT Le Réveil recevable et dit qu’elle est fondée. La cour suprême prononce la démission d’office du député Yombombé Madjitoloum Théophile à l’Assemblée nationale. La décision sera notifiée au Maréchal du Tchad, au président de l’Assemblée Nationale, au requérant et publiée au journal officiel de la République. 

Lire aussi : Politique : vers la dissolution du groupe parlementaire RNDT Le Réveil ?

Et pourtant, même si le RNDT Le Réveil, ne saisissait pas la cour suprême, une fois démissionnée de son parti, la démission de son fauteuil au parlement est automatique. Avec la présente législature beaucoup des députés ayant quitté leur formation politique ont aussitôt démissionné. Mais pourquoi, le député Yombombé Madjitoloum Théophile soit éjecté 11 mois après sa démission du RNDT Le Réveil ? La question demeure encore un mystère.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :