Politique : l’opposition en appelle à la solidarité des Tchadiens contre l’ANS

Politique : l’opposition en appelle à la solidarité des Tchadiens contre l’ANS

Cinq leaders de l’opposition tchadienne ont animé une conférence de presse ce jeudi 12 mai 2016, au siège du Parti pour les Libertés et  le Développement (PLD). L’objectif est d’appeler le peuple tchadien à constituer des bases de données sur l’Agence Nationale de Sécurité (ANS), police politique du régime.

Plantant le décor, le chef de fil de l’opposition M. Saleh Kebzabo a souligné que l’Agence Nationale de Sécurité (ANS) est un bras armé du Mouvement Patriotique du Salut qui sème la terreur dans toutes les contrées du pays en s’ingérant dans toutes les affaires, notamment politiques. Pour Kebzabo, l’ANS est prête à faire du mal à  tout citoyen pour l’intérêt du régime de Deby et la parfaite illustration est le règlement de compte des militaires qui ont voté pour l’opposition.

Selon le député Gali Gatta Ngothé, l’ANS joue le rôle de presque toutes les forces de sécurité et de défense dans seul but de défendre Idriss Deby Itno. M. Gali de lancer qu’« il est temps que nous nous intéressions à l’ANS pour défendre les libertés et la démocratie dans notre pays. L’ANS agissant hors cadre légal et illégitime. C’est pourquoi nous en appelons à tous les citoyens à constituer des banques de données sur les agents de leurs crimes et délits. Ces dossiers serviront à la constitution des plaintes pour que les disparus, les handicapés et les morts ne soient pas impunis comme ce fut le cas de la DDS. Nous demandons aussi à la société civile d’investir le monde rural pour qu’il se prenne en charge et se défende. ».

L’ANS apparaît comme un élément libre qui se transforme en Officier de Police Judiciaire (OPJ), renseignements généraux (RG),  renseignements militaires (BID) et Surveillance du Territoire (ST) dans le seul souci de servir le président de la République, Idriss Deby Itno. Cette forme de chasse aux sorcières orchestrée par le régime à travers cette police politique (ANS) sur les citoyens tchadiens révèle de la pure sinistre période de la DDS d’Hissein Habré, martèle Gali Gatta Ngothé.

2 Commentaires

  1. nousradine
    13 mai 2016 at 11 h 35 min Répondre

    hier c etait des militaire disparue kan le peuple a su k persone n es disparu aujourdhui l ans et demain g n sai pas kesk vs allez fabriquer encor et pr information dans notre armee on a pas service de nommer BID enkor du mensonge et hypocrisie dan tou ls cas persone ne vs croi

  2. Abdelaziz
    14 mai 2017 at 10 h 12 min Répondre

    Ces gens ne sont pas militaires si c’est BID ou B2. En tout cas l’ANS a commis beaucoup de crimes.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :