dimanche 7 août 2022

Politique : le président du parti RDC exclut son vice-président et trois autres membres

Après être suspendu par l’assemblée générale extraordinaire qui l’accuse de violer les textes, le président du Rassemblement pour la Démocratie et la Cohésion (RDC) Mahamat Nour Issaka a, à son tour, exclu quatre membres du bureau exécutif pour “faute grave”.

C’est une saga qui vient de commencer. Tout est parti des résolutions de l’assemblée générale extraordinaire tenue samedi 2 juillet. Au cours de cette assemblée, les participants ont dénoncé l’attitude arrogante, le mépris, la gestion patrimoniale, la violation des textes du parti par le président Mahamat Nour Issaka. Suite à ces accusations, les participants à l’assemblée ont décidé de la suspension du président pour “avoir failli à sa mission”. Ce, conformément à l’article 30 du règlement intérieur du parti, a indiqué le vice-président Goni Mahamat Saleh qui a officialisé la nouvelle de la suspension. L’assemblée a décidé de confier l’intérim à celui-ci.

En réaction, le président du RDC, Mahamat Nour Issaka, a fait un point de presse ce lundi 4 juillet. D’après lui, un groupe de personnes, mal intentionné, cherche par tous les moyens “à saboter les efforts qu’ils mènent au quotidien pour le salut de notre pays en violant de manière flagrante les textes de leur parti et en falsifiant le cachet du parti les permettant d’exécuter leur plan machiavélique.” Il cite quatre ( 04 ) membres du bureau exécutif dudit parti à savoir : GONI MAHAMAT SALEH ; MAHAMAT BOUKAR HASSAN ; ADOUM ABAKAR ZAKARIA ; OUMAR MAHAMAT SALEH qu’il les accuse d’être les chefs d’orchestre de sa suspension.

Ces personnes se sont retrouvé dans un hôtel de la place en date du 02 juillet 2022, ont décidé de destituer le Président fondateur du parti le Rassemblement pour la Démocratie et la Cohésion ( RDC ) sans la présence de ce dernier et des autres membres du bureau exécutif, en violation des dispositions de l’article 21 du statut du parti“, informe-t-il.

Conformément à l’article 7 du statut et du règlement intérieur du parti , cet acte posé par ces personnes constitue en n’en point douté une faute grave, selon celui qui estime être toujours le président en service . C’est pourquoi, réuni en congrès extraordinaire ce 03 juillet 2022 au siège du parti, le bureau exécutif a décidé d’exclure les quatre membres ci – dessus cités conformément aux dispositions de l’article 11 du statut du parti.

Ainsi, le parti tient à informer l’opinion nationale et internationale que dorénavant , tout acte posé par ces désormais ex – membres du RDC sera considéré comme nul et de nul effet et n’engagera que leurs auteurs . Pour ce qui concerne le parti , des poursuites judiciaires seront engagées contre eux pour faux et usage de faux du cachet qu’ils ont eu à falsifier pour en faire usage .

Laisser un commentaire

économie

الحكومة القطرية تعلن عن رعايتها لتوقيع اتفاقية السلام بين الاطراف التشادية بالدوحة غداً الإثنين

الحكومة القطرية تعلن عن رعايتها لتوقيع اتفاقية السلام بين الاطراف التشادية بالدوحة غداً الإثنين

Des ressortissants tchadiens en Chine n’ont plus de passeports valides depuis trois ans

Dans un communiqué, les ressortissants tchadiens vivant en République populaire de Chine lancent un appel au PCMT par rapport à leurs passeports expirés. Ils décident...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
879 votes · 880 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité