Piqûre de scorpion : une ONG reconnue d’utilité publique au Tchad

Piqûre de scorpion : une ONG reconnue d’utilité publique au Tchad

Le conseil de ministres de ce jeudi 20 février a adopté quatre projets de textes dont le premier concerne la reconnaissance d’utilité publique de Halt death stalker, une organisation non gouvernementale tchadienne.

C’est depuis cinq ans qu’elle attend ce jour ! Ce 20 février, l’ONG Halt death stalker a enfin obtenu une reconnaissance d’utilité publique au Tchad. L’annonce a été faite à l’issue du conseil des ministres dirigé par le président Idriss Déby Itno.

Créée en 2000, l’ONG Halt death stalker œuvre dans la lutte multisectorielle contre les piqûres et envenimations liées au scorpion et l’avancée du désert dans les régions du Borkou, de l’Ennedi est, du l’Ennedi ouest et du Tibesti.

« Cette reconnaissance permettra à cette ONG de contribuer à renforcer davantage ses efforts qui sont soutenus par le centre anti poison du Maroc dans un cadre de partenariat durable », indique le gouvernement dans son compte-rendu.

Pour Kouni Sougoudi, coordonnateur de Halt death stalker, c’est surtout « le fruit d’un combat de longue durée (…). Ce statut nous encourage à travailler encore plus et à étendre nos activités dans d’autres domaines ».

Laisser un commentaire