Peste porcine africaine: plus de cas signalé à N’Djamena depuis fin septembre

Peste porcine africaine: plus de cas signalé à N’Djamena depuis fin septembre

La peste porcine africaine déclarée à N’Djamena après la mort de plus de  200 cochons en août dernier dans les quartiers Toukra Massa, Walia, Chagoua et Ambatta dans la capitale tchadienne a arrêté de faire de victime depuis fin septembre 2018.

Selon une source au ministère de l’élevage, les mesures d’urgence prises pour confiner les porcs et autres suidés, et à l’abattage systématique de ceux présumés malades, suivi de leur enterrement et ou de leur incinération, a permis de contribuer à circonscrire cette peste porcine.

Les éleveurs de porcs disent n’avoir pas enregistrés de cas de mort de leurs animaux depuis fin septembre.  Les porcs ont été isolés pour contrecarrer la propagation de la peste. Les éleveurs de porcs apprécient les consignes données par le gouvernement pour confiner les porcs.

Rappelons que c’est l’Institut de recherche en élevage pour le développement(IRED) qui a déclaré en août 2018 cette maladie des porcs dans les quartiers précités.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :