Les pays africains doivent garantir l'accès aux urnes des handicapés

BUJUMBURA, 11 décembre (Xinhua) — Un officiel du Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB) a invité mercredi les pays africains à “garantir et faciliter l’accès aux urnes des personnes vivant avec un handicap en mettant en place des infrastructures qui rendent cet accès facile”.

Christophe MAGANGA, chargée des affaires politiques au BNUB, qui s’exprimait lors de la conférence internationale sur l’ inclusion des personnes vivant avec un handicap dans le processus électoral en Afrique, tenue à Bujumbura, a déploré que les personnes vivant avec des handicaps continuent d’être souvent victimes de marginalisation et de discrimination dans de nombreux pays africains, cinq ans après l’entrée en vigueur de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. Selon lui, la majorité des personnes handicapées ne jouissent pas des droits civiques et politiques dont le droit de voter ou de se faire élire en Afrique.

La Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées a pour but d’assurer une meilleure intégration de cette couche de la population et la contribution de celle-ci au développement et à la consolidation de l’exercice des libertés publiques et de la démocratie, a-t-il rappelé.

La conférence de Bujumbura, qui a rassemblé les délégués du Cameroun, du Burundi, de l’Afrique du Sud, du Rwanda, du Kenya, de la Tanzanie, de l’ Ouganda, et de la République Démocratique du Congo (RDC), est organisée par les organisations internationales ” Handicap International” et “American Friends Service Committee”. F

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :