Nouveau report de l’ordonnance sur la création des unités administratives

Nouveau report de l’ordonnance sur la création des unités administratives

Le conseil ordinaire des ministres a examiné, jeudi 18 juillet, six projets de texte et suivi une communication de la ministre de la Production, de l’Irrigation et des Equipements Agricoles.

 

Trois projets du ministère de l’Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale ont été encore ajournés. Le premier projet d’ordonnance portant sur le statut et les attributions des autorités traditionnelles et coutumières a été reporté pour enrichissement après l’examen. Les deux autres projets, portant création des collectivités autonomes mais aussi sur la création des unités administratives, sont reprogrammés pour le prochain conseil, le 26 juillet.

 

Le projet de décret du ministère des Mines, du Développement industriel, commercial et de la Promotion du secteur privé est également renvoyé pour amélioration des textes. Il s’agissait du projet de décret portant statut de la SONAMIG (Société nationale des mines et de la géologie), créée par l’ordonnance n°002/PR/2018 du 9 février 2018, dont l’objectif est de promouvoir le développement du secteur minier.

 

Deux projets approuvés

 

Seuls deux projets du ministère du Pétrole et de l’Energie ont été approuvés par le conseil des ministres. Le premier projet de décret concerne l’approbation du projet de raccordement du pipeline au consortium OPIC Africa Chad Branch au système de transport de la Société Tchad Oil Transportation Company (TOTCO). Le second projet de décret porte sur l’approbation du projet de consortium d’exploitation et d’entretien du pipeline de 81,6 kilomètres précisément, reliant le champ d’ORYX dans le bassin de Doba au point de raccordement du système de transport de TOTCO vers Komé.

 

Lydie Béassemda, ministre de la Production, de l’Irrigation et des Equipements Agricoles, a restitué les résultats de la mission de suivi de la campagne agricole 2018-2019 effectuée dans le sud du pays. La ministre a renseigné le conseil que les producteurs de cette zone du Tchad font face à plusieurs difficultés, notamment un manque des intrants agricoles et des ennemis des cultures. Les différentes situations relevées ont été examinées en vue de mener des réflexions thématiques au sein de département de l’agriculture. Le conseil des ministres a encouragé la poursuivre de la même mission dans la zone sahélienne du pays.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :