“Nous ne voulons pas que les étudiants en 5e année de médecine soient délocalisés à N’Djamena”, Ramadan Erdebou

“Nous ne voulons pas que les étudiants en 5e année de médecine soient délocalisés à N’Djamena”, Ramadan Erdebou

Le gouverneur de la province du Ouaddaï souhaite que la situation de la faculté de médecine de l’université d’Abéché soit améliorée pour que les étudiants puissent finir leurs études sur place que d’être transférés à N’Djamena.

Le gouverneur du Ouaddaï s’est prononcé sur la situation des étudiants en médecine de l’université Adam Barka d’Abéché à l’ouverture du conseil d’administration de ladite université. Le gouverneur a profité de l’occasion pour présenter les difficultés que rencontrent l’UNABA.

Selon le gouverneur du Ouaddaï , Ramadan Erdegou, l’université Adam Barka souffre cruellement d’une insuffisance de moyens financiers pour l’entretien des bâtiments existants , ainsi que la prise en charge du personnel enseignant, technique et de  la main d’œuvre pour la mise en œuvre de son plan d’action.

« Le sous équipement du centre hospitalo-universitaire d’Abéché en matériels et consommable afin d’offrir un cadre idéal pour l’encadrement des étudiants en Médecine pose un sérieux problème », dit le gouverneur Ramadan Erdebou

Le gouverneur du Ouaddaï d’expliquer que l’insuffisance  des enseignants permanents et le départ des enseignants des différents domaines a laissé un vide difficile à combler dans tous les établissements.

Le gouverneur souligne plusieurs autres difficultés parmi lesquelles, le retard sur les paiements de salaires des contractuels, le prime du personnel, le non paiement des heures supplémentaires et vacation 2016-2017 et 2017-2018.

Pendant que les étudiants en 5e année de médecine manifestent devant le rectorat pour exprimer ses doléances au conseil d’administration de l’UNABA, le gouverneur de la province, lui, ne veut pas de leur délocalisation. 

« Il est souhaitable que la situation de l’UNABA soit revue et traitée avec beaucoup de d’attention par le conseil d’administration 2020. Car nous ne voulons pas que les étudiants  de 5e année de Médecine soient encore délocalisés à N’Djamena pour poursuivre les cours par insuffisance de plateau technique, des enseignants qualifiés ou tout simplement par faute de moyens financiers », a déclaré le gouverneur.

En effet, les étudiants en médecine à l’université d’Abéché sont transférés à leur 5e année à N’Djamena. Cette année, il y a un blocus à ce niveau. L’administration tarde à envoyer les dossiers. Et les étudiants, mécontents, organisent des manifestations.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :