“Nous n’allons pas nous arrêter là, les manifestations se poursuivront” Dadnadji.

“Nous n’allons pas nous arrêter là, les manifestations se poursuivront” Dadnadji.

La police tchadienne a dispersé un meeting de l’opposition samedi à N’Djamena en faisant usage du gaz lacrymogène, et arrêté plusieurs manifestants, a constaté un correspondant de Xinhua.

Les forces de l’ordre ont ensuite encerclé le domicile du chef de file de l’opposition, Saleh Kebzabo, dans le VIème arrondissement de la capitale, où les leaders de l’opposition, Kebzabo, Ahmat Al-habo et Joseph Djimrangar Dadnadji se réunissaient.

“Nous n’allons pas nous arrêter là, les manifestations se poursuivront”, a déclaré M. Dadnadji.

Une trentaine de partis contestant la réélection du président Idriss Déby Itno, le 10 avril dernier, avaient créé un Front de l’opposition nouvelle pour l’alternance et le changement (Fonac) et envisagent de mener des actions avant et après le 8 août, date de l’investiture du président Déby Itno.

Parmi ces actions, un meeting samedi à N’Djaména, des marches pacifiques dimanche dans la capitale et dans tous les chefs-lieux des régions, et une opération “ville morte” lundi sur l’ensemble du territoire national.

Jeudi, le ministre tchadien de la Sécurité publique et de l’Immigration, Ahmat Mahamat Bâchir, a annoncé l’interdiction de toutes ces manifestations.

Un commentaire

  1. erebe
    8 août 2016 at 9 h 37 min Répondre

    amene tes enfant pr manifester parcek ls tchadien ne t suiv pas personn band ds hypocrites

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :