“Notre Parti ne laissera personne décider à sa place”, Romadoumngar Félix

L’Union pour le Renouveau et la Démocratie (URD) a ouvert ce matin du 4 février un congrès extraordinaire pour la désignation de son candidat à la présidentielle d’avril prochain. C’est à la Maison Nationale de la Femme à N’Djamena.

Contrairement à certains partis de l’opposition qui décident de se réunir dans l'”Alliance Victoire” (dont les cadors UNDR et PLD) pour présenter un candidat unique, le parti de feu Wadal Abdelkader Kamougué va en solo à ce scrutin. “Notre Parti ne laissera personne décider à sa place”, a déclaré le président dudit parti, Romadoumngar Félix Nialbé, à l’ouverture de ce congrès. En référence à ceux qui se sont coalisés.

Il a rappelé qu’en 2016, l’URD n’a pu présenter de candidat parce qu’elle était en phase de reconstruction après les divisions consécutives à la mort du fondateur en mai 2011. Le président de l’URD a aussi souligné que le parti s’est restructuré et qu’il est à mesure aujourd’hui d’aller à la bataille électorale en vue. “Je peux vous affirmer, chers camarades, qu’il est temps d’avoir des prétentions de haut niveau politique car l’URD, notre parti, est une formation politique qui libère et encourage les ambitions de ses militants”, a-t-il mentionné. Et de poursuivre qu’à l’approche des échéances électorales, “il n’est plus question de rester contemplatif et d’agir simplement en appui des autres organisations politiques”.

Romadoumngar Félix Nialbé indique que le Tchad vit des moments difficiles qui exigent un renouvellement de la méthode de gouvernance. “L’URD se doit de présenter un candidat neuf pour un Tchad rénové aux élections présidentielles d’avril 2021”, a-t-il interpelé ses camarades.

Le nom du candidat de l’URD sera connu cet après-midi à l’issue dudit congrès.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :