Le Tchad organise la 1ère conférence de ses ambassadeurs

Le Tchad organise la 1ère conférence de ses ambassadeurs

INTERNATIONAL – Il se tiendra à N’Djamena une conférence des ambassadeurs et chefs des représentations diplomatiques du Tchad du 19 au 21 novembre. Objectif clé : bâtir une politique étrangère efficace, efficiente et performante.

Sous la houlette du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, se tiendra du 19 au 21 novembre la conférence des ambassadeurs. Cette rencontre est placée sous le thème « le renforcement de l’outil diplomatique face aux défis sécuritaires et de développement durable ».

Contexte et justification

Dans un contexte de perpétuelle mutation, confronté à des conflits et crises graves, à la menace terroriste grandissante, à la récession économique de plus en plus récurrente, aux effets pervers du changement climatique, au sous-développement, à des mouvements migratoires sans précédent, le Tchad estampera de nouvelles orientations à sa politique étrangère, afin de se tenir droit face aux divers défis.

La sécurité, la stabilité, la gouvernance, l’environnement, l’économie, le social, la coopération internationale sont des points qui seront discutés lors de la conférence des ambassadeurs et membres des représentations diplomatiques du Tchad. Ces éléments ont tous, d’une manière ou d’une autre, des imputations sur la politique étrangère du Tchad. Précisément sur le rôle et la place du pays dans la dynamique de la paix et de la stabilité sous régionale, ainsi que dans les différents processus d’intégration économico-politique.

A lire : un déploiement de plus, une dépense publique de trop

Faut-il encore le rappeler, que Tchad est entouré des théâtres de conflits qui se trouvent être une source de menace permanente pour l’Etat.  Entre l’expansion du terrorisme et les trafics illicites de tous genres, la criminalité transnationale organisée et la traite des êtres humains, il y a de quoi inscrire cette question à l’ordre du jour.

Au vu de ces éléments cités entre autres, les participants discuteront trois jours durant pour faire une analyse de l’ensemble de la politique étrangère du Tchad. Celle-ci passe par l’évaluation des acquis, des faiblesses et des forces de l’action diplomatique en vue d’envisager sa modernisation, sa cohésion, son adaptabilité aux changements, en concomitance avec les objectifs stratégiques d’ordre sécuritaire et de développement durable.

Les objectifs de la conférence

« Bâtir une politique étrangère plus performante, plus efficace et plus efficiente, en phase avec les priorités nationales en matière politique, sécuritaire et de développement durable », tel est l’objectif principal visé par la conférence des ambassadeurs qui se deroulera dans la capitale tchadienne.  

La Conférence abordera en profondeur les stratégies permettant d’élaborer une feuille de route à assigner aux représentations diplomatiques et consulaires du Tchad afin d’harmoniser les actions vers les priorités définies dans la stratégie 2030.

Lire aussi : quand Déby situe les responsabilités

Les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques du Tchad devront également s’attarder sur la mise en place et au fonctionnement optimal de ce cadre d’action multi-acteurs.  Tout ceci se fera par la définition les modalités d’interaction entre le gouvernement et les entités comme l’Agence nationale des investissements et des exportations (Anie), la Chambre de Commerce, d’industrie, d’Agriculture, des Mines et de l’Artisanat (CCIAMA), les représentations auprès des institutions financières internationales comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) et d’autres organisations internationales comme I’OMC.

Les participants à la conférence des chefs des missions et représentations diplomatiques et consulaires du Tchad, édition 2019, seront des ambassadeurs, des consuls généraux et des consuls en poste à l’étranger, les ambassadeurs dignitaires du Tchad, les membres du gouvernement entre autres.

Laisser un commentaire