Municipalité de N’Djamena  : 257 agents de la Mairie centrale sont menacés de licenciement

Municipalité de N’Djamena : 257 agents de la Mairie centrale sont menacés de licenciement

Un contrôle de l’Inspection générale d’Etat (IGE) peut probablement mettre à la porte 257 agents de différents profils de la Mairie de N’Djamena. 49 agents sont déjà licenciés pour « faux diplômes ».

257 agents de la Mairie de N’Djamena sont menacés de licenciement, pour recrutement « non conforme à la procédure normale ». La liste de ces agents avec toutes informations sur les salaires et autres détails est affichée à l’Hôtel de ville. Aucune notification n’a été adressée aux concernés. Si ces personnes venaient d’être congédiées, la Mairie économisera 39 429 096 Fcfa par mois, de sa masse salariale actuelle.  

Selon des sources proches de la municipalité que Tchadinfos.com a contactées, ces agents seront remerciés incessamment. Chaque agent recevra individuellement sa lettre de licenciement. Mais ces sources sont relatives. « Rien n’est décidé. On ne sait pas si ces agents seront licenciés ou non parce que sur la liste, rien n’a été indiqué », confie un agent.

A l’origine, le contrôle diligenté par l’Inspection générale d’Etat (IGE) a révélé le recrutement « anormal » de ces agents. Cette structure de contrôle de l’Etat reproche aux autorités municipales de recruter ces agents sans aval du Conseil municipal. Selon les textes, chaque recrutement d’un agent ou plusieurs doit être entériné par le Conseil. Pour les cas de ces 257 agents recrutés depuis 2016 à nos jours, cette procédure légale ne serait pas respectée.  Dans le cadre de ce contrôle de l’IGE, 49 autres sont déjà licenciés pour faux diplômes.

Laisser un commentaire