Ministère du pétrole : Relever le défi de la transition énergétique en 2018

Ministère du pétrole : Relever le défi de la transition énergétique en 2018

Faire le point sur les maux qui minent le fonctionnement régulier du service public au sein du ministère de l’énergie et du pétrole et fixer les orientations pour l’année 2018 étaient au centre d’une réunion tenue par le ministre Béchir Madet avec les différents responsables de son département. C’était le vendredi 19 janvier 2018 au sein du ministère.

Entre autres maux qui freinent le fonctionnement régulier du ministère du pétrole et de l’énergie figure la lourdeur dans le traitement des dossiers. Il est à constater que, la rapidité dans le traitement des dossiers n’est pas de rigueur. Par exemple, « un dossier annoté par le ministre reste longtemps dans le circuit et est parfois classé dans les tiroirs sans aucune justification ni explication ».

Le ministre du pétrole et de l’énergie, Me Béchir Madet déplore également le manque de considération pour les partenaires qui investissent au Tchad. Pour lui, tout agent devrait se consacrer non pas à la recherche de ses intérêts personnels mais plutôt à ceux de la nation, car les investisseurs qui viennent au Tchad créent de l’emploi. Et donc, ils contribuent au développement du pays et à la réduction du chômage. Ce qui induit à bannir du langage des agents de l’Etat des formules telles que « où est ma part » avant le traitement d’un dossier.

Le ministre du pétrole et de l’énergie, Me Béchir/Ph Wal Moussa

« Les cadres et agents du ministère doivent se considérer comme étant des commerciaux dont le sens de l’accueil et de professionnalisme encourage les investisseurs à venir travailler chez nous », a indiqué le ministre du pétrole et de l’énergie, Me Béchir Madet. Il a en outre, relevé le fait qu’il arrive souvent que des dossiers se perdent ou s’égarent dans les circuits alors que le ministère du pétrole et de l’énergie devrait avoir une vocation commerciale.

Selon le Me Béchir Madet, l’année qui commence annonce de nouveaux défis pour le secteur du pétrole et de l’énergie notamment en ce qui concerne la transition énergétique. Il a invité les agents de son département à se mettre au travail pour que 2018 sonne la fin des problèmes d’électricité qui plombent l’économie tchadienne. « Notre défi pour cette année 2018 sera d’éclairer N’Djamena et les autres villes au solaire », a indiqué le ministre du pétrole et de l’énergie.

Bref, l’objectif de la rencontre est la redynamisation du travail des cadres et agents du département du pétrole et de l’énergie pour contribuer vivement au développement du pays. Car, comme l’a relevé le ministre Béchir Madet à l’endroit de ses collaborateurs, « l’heure est à se mettre au service de la nation et non à son propre service. Pour ce faire, l’heure est au volontarisme, à la détermination et à l’engagement »,

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :