Mini remaniement : 3 départs pour 4 entrées

Mini remaniement : 3 départs pour 4 entrées

Le Gouvernement de la République du Tchad vient de subir une légère opération, qui a occasionné trois départs et quatre entrées. La nouvelle est tombée tard dans la nuit, à la surprise générale même si la rumeur sur un éventuel remaniement était trop persistante. Le décret portant le numéro 0882 est lu sur les ondes de la radio nationale, à la dernière édition d’information de 23 heures. 

Ce mini remaniement a procédé à des permutations, des départs, et des entrées même si la configuration générale du Gouvernement reste à peu près la même. Le grand changement dans ce remaniement est la sécurité publique qui est désormais fondue à la Défense nationale en emportant le patron, le général Daoud Yaya Brahim. Le département devient ministère délégué à la présidence chargé de la défense nationale, de la sécurité publique, des anciens combattants et des victimes de guerre. Le fauteuil est confié, à Mahamat Abali Salah, qui s’occupait du ministère de l’Administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance locale. Prochainement il n’existe que le ministère de l’Administration du territoire. Le poste est attribué à M. Mahamat Ismaël Chaïbo, un gourou de la sécurité, qui fait nouvellement son entrée au gouvernement.

L’autre grande surprise de la soirée est le départ de Allali Mahamat Abakar du ministère des Finances et du Budget. Il cède sa place, à un autre financier, un ancien collègue de la BEAC, M. Tahir Hamid Nguilin, qui est appelé pour la première au gouvernement, après son départ prématuré de la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT). 

M. Siddick Abdelkérim Haggar, quitte le navire gouvernemental. Il est éjecté de son fauteuil du ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche. M. Mahamat Ibrahim Djamaladine, actuel directeur de cabinet adjoint de la présidence est le nouveau patron de l’environnement.

Lamine Moustapha, est le nom du nouveau secrétaire d’État à l’Éducation nationale. Il fait son comeback au gouvernement et remplace à ce poste Mme Achta Saleh Damane, qui est mutée comme secrétaire d’État aux Affaires étrangères. L’ancien occupant du poste de Achta Saleh Damane, M. Ndordji Nazaire, devient secrétaire général adjoint du Gouvernement, un poste laissé vacant, depuis le départ de M. Mahamat Hamid Koua, au ministère du Pétrole et de l’Énergie.

Outre ce changement, les restes des départements ministériels conservent leurs patrons. Nouradine Delwa Koumakoye, est maintenu à son poste du ministre d’État, ministre Conseiller à la présidence de la République. Les Affaires étrangères sont toujours, une affaire du diplomate Mahamat Zène Chérif tout comme la Justice reste l’affaire de M. Djimet Arabi. À l’Enseignement supérieur, l’imperturbable David Houdeïgnar conserve son fauteuil. Aux Infrastructures M. Abdramane Mouctar Mahamat est maintenu. Au ministère de l’Économie et de la Planification du Développement, Dr Issa Doubragne, demeure le capitaine du bateau. Aboubakar Assidick Tchoroma, se chargera toujours de l’Eduction nationale, tout comme Aziz Mahamat Saleh à la Santé Publique. À la Fonction publique, Ali Mbodou Mbodoumi est maintenu. Mme Madjidian Padja Ruth, reste à la Formation professionnelle et aux Petits métiers. Le fauteuil de la Communication et Porte-parole du Gouvernement reste entre les mains de l’ancien journaliste et communicant M. Oumar Yaya Hissein. Les Postes et les NTIC, conversent leur patron, Dr Idriss Saleh Bachar. Les Mines et le Commerce sont toujours entre les mains du super flic Ahmat Mahamat Bachir tout comme le Pétrole et l’Energie M. Mahamat Hamid Koua. Mme Achta Saleh Brémé, Mme Lydie Béassemda, demeurent respectivement ministre de l’Aménagement du Territoire, et ministre de la Production, de l’Irrigation et des Équipements agricoles. L’Aviation civile aussi conserve son patron, M. Mahamat Orozi. Le ministère de l’Élevage et des Productions animales est toujours l’affaire de M. Gayang Souaré. Le Développement touristique et la Culture restent entre les mains de Mme Madeleine Alingué. À la Jeunesse et Sports, M. Mahamat Nassour Abdoulaye continuera à mener sa réforme du secteur. Mme Mariam Mahamat Nour, reste Secrétaire générale du Gouvernement tout comme Mme Ardjoun Djalal Khalil, au ministère de la Femme, de la Protection de la Petite Enfance et de la Solidarité nationale. M. Ahmed Alkhoudar Ali Fadel, conserve enfin son fauteuil de Secrétaire d’État aux Finances et au Budget.

Un commentaire

  1. Justin Justice Juste
    1 juillet 2019 at 13 h 57 min Répondre

    Il faut qu’ils jurent sur le saint coran

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :