Émergence : le Tchad revoit ses ambitions, désormais c’est horizon 2030

L’annonce a été faite par le Président lors du conseil extraordinaire des ministres tenu ce 26 décembre, c’est ce que rapporte le site de la Présidence. Desormais ce n’est plus 2020 mais 2030.

“En dirigeant clairvoyant, réaliste et pragmatique, le Chef de l’Etat a revu, sa copie en matière d’échéance prévue pour atteinte de son grand pari socio-économique. Désormais c’est l’horizon 2030 qui est scruté pour l’émergence du Tchad. Cette vision nouvelle de l’émergence à l’horizon 2030 recommande des actions audacieuses et de gros efforts en termes de gestion des richesses nationales, de l’assainissement des finances publiques, de l’amélioration du climat des affaires et notamment de la participation active et dynamique du secteur privé.

Dans la perspective de cette vision, le Président de la République a affirmé, la prééminence du rôle du secteur privé. Le gouvernement est instruit à prendre toutes les mesures incitatives possibles et imaginables pour améliorer, le climat des affaires, susciter et encourager, les investissements privés. A ce sujet, les préoccupations liées à l’énergie, aux transports et aux télécommunications doivent être privilégiées.

Aussi, le Président de la République a-t-il donnée des instructions fermes, claires et précises au gouvernement.
La gestion des biens publics doit se faire avec parcimonie et rigueur. La ligne d’investissement ne doit plus faire l’objet, d’un usage abusif. Le vocable BCA, (Bon de Commande Administratif) doit désormais disparaître, du lexique de notre administration. De même, le fractionnement des marchés doit être combattu avec la dernière énergie. Le Président de la République a recommandé par ailleurs, une révision du code de passation des marchés publics.

Le Chef de l’Etat a insisté, sur le respect scrupuleux et strict de l’orthodoxie financière. Il en appelle à une gestion rationnelle, transparente et responsable des ressources de l’Etat.

La politique de l’industrialisation et l’innovation technologique sont aussi des leviers essentiels dans ce processus d’émergence. Le gouvernement est aussi instruit à moderniser, le secteur primaire appelé à être un grand catalyseur de la croissance et du développement.

L’outil statistique qui permet d’avoir, des données économiques fiables et actualisées doit être redynamisé.”

Avec Presidence du Tchad

3 Commentaires

  1. Nodjimadji
    28 décembre 2014 at 10 h 08 min Répondre

    Deby est incapable de faire émerger le Tchad!

  2. Patelo
    29 décembre 2014 at 9 h 19 min Répondre

    La population du Tchad actuelle est d’environ 14 millions. En considérant le taux de croissance de cette population de 3.5 l’an (RGPH2), cette population sera autour de 25 millions en 2030. En considérant la situation actuelle, j’invite les décideurs à faire une petite projection de l’importance des besoins sociaux auxquels ils seront confrontés à cet horizon. La politique qui devrait prévaloir serait, à mon avis, celle qui transformerait cette population en force productrice au lieu d’une menace. Il s’agira d’investir dans cette population en majorité jeune en faisant prioritaires les secteurs de la santé et de l’éducation. Disposer d’un capital humain de bonne qualité (en bonne santé et bien éduqué) me semble notre seule possibilité d’atteindre les objectifs de développement fixés. Vous conviendrez avec moi que ce n’est pas le pétrole, ni aucune autre ressource naturelle qui pourrait faire l’affaire vue la médiocrité avec laquelle le pétrole et les autres ressources ont été gérés au cours de ces 10 dernières années.

    • NDENGAR Masbé
      29 décembre 2014 at 13 h 41 min Répondre

      c’est vraiment du n’importe quoi oui! cela veut dire que Deby compte rester au pouvoir jusqu’en 2030? détrompez-vous, personne d’entre nous ne verra l’émergence du Tchad. Ceux qui la verront ce sont nos enfants et ça c’est peut-être même. Donc moins encore Deby qui verra le Tchad émergent.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :