Médias : sit in des organes de presse privée

Médias : sit in des organes de presse privée

Relativement à la commémoration de la Journée mondiale de la liberté de la presse ce 3 mai, les organes de presse écrite privés ont manifesté leur ras-le-bol concernant l’aide à la presse.

C’est devant l’hôtel qui abrite les festivités officielles de la Journée de la liberté de la presse, organisées par le ministère de la Communication, que le sit-in des journalistes exerçant dans le secteur privé a eu lieu. Dans leur motion, les manifestants ont dénoncé le déséquilibre de traitement qui existe entre les organes publics et ceux du privé.

La question de la liberté de la presse engage tous les acteurs et non seulement un syndicat de fonctionnaires des médias publics ignorant les conditions de vie et de travail de leurs confrères de la presse privée”, écrivent-ils.

LIRE AUSSI : des journalistes célèbrent la liberté de la presse

L’autre point de mécontentement est l’aide à la presse. Les manifestants trouvent inadmissible que le ministère en charge de la communication injecte une importante somme dans l’organisation d’un banquet alors que les organes de presse privée moisissent dans une galère indescriptible. “La commémoration de la journée de liberté de la presse n’est pas une occasion de partage de pécules. Non à cette mascarade. Nous réclamons la subvention des médias. Rien que ça“, tonnent les manifestants.

Le ministre de la Communication, Oumar Yaya Hissein, présent lors de l’expression de ce ras-le-bol, a réceptionné de ses mains la motion adressée par les manifestants.

Laisser un commentaire