jeudi 1 décembre 2022

Marche pour la justice et la dignité : voici les grandes figures qui ont marqué la contestation

Hommes de Dieu, militants des droits de l’homme, homme politique, on vous présente ces hommes aux statuts particuliers qui ont marqué de leur présence la marche pour la « justice et la dignité » organisée par un collectif des ressortissants du Moyen Chari.

Ils s’affichent rarement au public et participent très peu à des contestations. Ce 15 février, ils ont répondu à la marche pour la «justice et la dignité » en mémoire des personnes tuées dans le village Sandana, dans la province du Moyen Chari. Qui sont-ils?

Hissein Ngaro


L’ancien président de la fédération tchadienne d’athlétisme Hissein Ngaro fait partie du collectif des ressortissants du Moyen Chari, qui a lancé l’appel à la marche. Ce 15 février, Me Hissein Ngaro s’était mis devant pour marcher en mémoire des victimes du village Sandana. Et également pour réclamer la justice et la dignité.

L’archevêque de N’Djamena, Edmond Djitangar


Monseigneur Edmond Djitangar Goetbe a répondu présent à l’appel du 15 février. Vêtu de sa soutane noire, calotte vissée sur la tête, l’homme de Dieu est sorti pour exprimer sa solidarité aux victimes du conflit de Sandana. Le chef de la communauté catholique tchadienne n’a pas pu atteindre la destination indiquée: Stade municipale de Paris-Congo. Il a rebroussé chemin suite à l’intervention de la police qui l’a gazé comme les autres manifestants.

Jacqueline Moudeïna


L’avocate Jacqueline Moudeïna est comptée parmi les marcheurs de ce matin. Comme les autres, la militante des droits de l’homme a respecté les mots d’ordre lancé par le collectif : présente au point de départ et en tenue noire.

Abbé Xavier Kouldjim Omer


Secrétaire général de la Conférence épiscopale du Tchad (CET), Abbé Xavier Kouldjim Omer a accompagné son supérieur, Monseigneur Edmond Djitangar au terrain. « Nous sommes partis nous recueillir(…) on est parti parce que l’église son espoir ce sont les pauvres ». Cet homme de Dieu a indiqué qu’il réclamait la justice et la dignité des « villageois massacrés d’une part à Abéché et d’autre part à Sandana ».

Félix Nialbé


L’ancien chef de l’opposition tchadienne, et leader du parti Union pour le renouveau et la démocratie a été identifié parmi les marcheurs. Des informations n’ont pas assez filtré sur sa participation à cette marche pour « la justice et la dignité ».

Laisser un commentaire

économie

Voici le contenu du plaidoyer de l’ARED sur l’application des textes sur les VBG

A l’issue de l’atelier sur l’application des textes sur les Violences basées sur le Genre (VBG) organisé par l’ARED, les participants ont fait un...

يصادف اليوم الأول من ديسمبر يوم الحرية والديمقراطية الذي تحتفل به البلاد كل عام علي امتداد إثنان وثلاثون عاماً

يصادف اليوم الأول من ديسمبر يوم الحرية والديمقراطية الذي تحتفل به البلاد كل عام علي امتداد إثنان وثلاثون عاماً

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1031 votes · 1032 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité