Mali : l' armée française prend position à Kidal

ARIS, 30 janvier (Xinhua) — Après la prise de Gao le 26 janvier et celle de Tombouctou deux jours plus tard par les forces françaises, maliennes et africaines, des militaires français ont pris position à Kidal (nord-est), la troisième grande ville du nord du Mali, rapporte mercredi la presse française.

“Un avion français s’est posé sur la piste de l’aérodrome de Kidal. Ils ont pris position sur l’aérodrome. On voit aussi des hélicoptères”, indique le journal Le Monde, citant un responsable de l’administration locale.

Cette prise de position française aurait été constatée dès la nuit de mardi à mercredi, indique Le Monde, soit au lendemain de la prise de Tombouctou par les forces coalisées de la France, du Mali et de la mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA).

La ville de Kidal, située à 1 500 km de Bamako, près de la frontière algérienne, avait été la première ville conquise par les rebelles touareg et les groupes islamistes en mars 2012. Les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) installés à Kidal avaient ensuite été chassés par des combattants du groupe islamiste Ansar Dine et d’ autres groupes djihadistes, rappelle le quotidien français.

Dans l’ avion qui le menait mardi à la conférence des donateurs pour le Mali à Addis-Abeba, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a réitéré la volonté de la France de céder la main à la MISMA pour mener la stabilisation du pays.

“Libérer Gao et Tombouctou très rapidement faisait partie du plan (…) Maintenant, c’est aux pays africains de prendre le relais”, a déclaré le chef de la diplomatie française, cité par le journal Le Parisien.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :