vendredi 2 décembre 2022

M. Wang Xiuyin et Mme Lee, ces Chinois qui enseignent le mandarin au Tchad

L’appétence pour le mandarin est sans cesse grandissante chez les étudiants tchadiens. L’implantation d’un département de langue chinoise au sein de l’université de N’Djamena par le biais de l’institut Confucius et avec l’appui des enseignants chinois hautement qualifiés ont rendu possible l’apprentissage de cette langue d’opportunité pour les jeunes.

Monsieur Wang Xiuyin et madame Lee sont respectivement directeur et assistante de l’institut Confucius ouvert au Tchad depuis juin 2021.

Ces deux chinois éprouvent un amour particulier pour le pays de Toumaï. Dans un français correct, madame Lee se dit très touché par l’enthousiasme et la soif des Tchadiens à connaitre la Chine et sa culture mais aussi par leur hospitalité.

En un an et demi, Mme Lee qui vit dans les logements de la faculté de médecine de Gardolé où se trouve l’institut, reçoit régulièrement la visite de ses voisins et anciens étudiants. « Je suis en bon terme avec tout le monde et même quand les enfants des voisins me croisent, ils me saluent en chinois – Nǐ hǎo » confie-t-elle.

Monsieur Wang Xiuyin, directeur de l’institut Confucius

Ces deux responsables aussi enseignants au département de langue chinoise de l’université de N’Djamena viennent tout droit de l’université des ‘’Trois-Gorges’’ de Chine où ils y sont des enseignants-chercheurs. « L’institut Confucius est né dans le cadre de la collaboration entre les deux universités mais c’est aussi le résultat des bonnes relations entre le Tchad et la Chine » souligne Mme Lee.

L’institut Confucius, créé sur le modèle des instituts français, a formé gratuitement plus de 150 tchadiens depuis son inauguration. Les enseignements se font au moyen de divers outils pédagogiques tels que des manuels et les multimédias.

Au département de la langue chinoise de l’université de N’Djamena, la formation peut durer jusqu’à 3 ans, l’apprenant sortira avec une licence contrairement à l’institut Confucius où les cours sont destinées aux amateurs sur une durée de 6 mois (débutant -intermédiaire).  

Le mandarin, une opportunité

La qualité des relations diplomatiques entre les deux pays a consolidé la coopération économique et commerciale favorisant ainsi l’installation de plusieurs entreprises chinoises.

L’investissement de la Chine au Tchad a créé ces dernières années plusieurs emplois pour les jeunes diplômés. Le mandarin apparait donc comme un atout pour les Tchadiens travaillant avec les Chinois. « Il y a de plus en plus des grandes compagnies chinoises qui viennent au Tchad et qui proposent des postes de travail aux Tchadiens. Et ce sont nos étudiants qui sont les plus sollicités » justifie-t-elle.

Aujourd’hui, les Tchadiens s’intéressent de plus en plus à cette langue mais l’institut ne possède qu’une salle avec une capacité d’accueil de 30 apprenants. « C’est ça notre souci, mais on nous a attribué un terrain au sein du campus de Farcha et on compte le construire très bientôt pour accueillir beaucoup d’apprenants », poursuit-elle.

Abdraman Adam, étudiant en 3ème année au département de langue chinoise de l’Université de N’Djamena

Pour Abdraman Adam qui s’est inscrit au département de chinois à l’université après une double licence en mathématiques et philosophie, le mandarin est une langue de science et de business. « Je compte devenir polyglotte et poursuivre mes études en Chine ».    

Au-delà de la langue, l’institut Confucius contribue à la diffusion de la cuture chinoise. Les apprenants célèbrent régulièrement les fêtes traditionnelles et les grands évènements chinois.   

Le 6 septembre 2022, trois taïkonautes chinois ont eu un dialogue avec des jeunes africains depuis la station spatiale Tiangong.

Les Tchadiens se préparent grâce à la présence de ces structures d’enseignements de la langue chinoise et la sociabilité de Madame Lee et Monsieur Wang Xiuyin à emprunter la route de la soie.

Al-mardi Charfadine
Al-mardi Charfadine
44e promotion de l'ESSTIC (Yaoundé) - webjournaliste : journalisme d'humanité et d’humilité... @Almardi93

Laisser un commentaire

économie

Sarh : Amina Priscille Longoh signe des chèques pour des organisations féminines et des personnes handicapées

Après le défilé marquant le 32ème anniversaire de la journée de la liberté et de la démocratie, Mme Amina Priscille Longoh a entamé le...

Tchad : un comité ad hoc est créé pour recenser les biens de l’ex-Inspection générale d’Etat

BREVE - Par arrêté No 0049 signé le 30 novembre 2022, le chef de l'Etat crée un comité ad hoc chargé du recensement des...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1033 votes · 1034 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité