Lutte contre la corruption : Deby persiste et signe

Lutte contre la corruption : Deby persiste et signe

Ces derniers temps, à chacune des sorties médiatiques du Chef de l’État on a droit au paragraphe sur la lutte contre la corruption. Aujourd’hui  encore, à l’occasion de la fête de Tabaski, le Président n’a pas dérogé à la règle. Sermonnant les auteurs des corruptions, il appelle les religieux “objecteurs de conscience” à accompagner le gouvernement dans son combat contre la corruption.

C’est avec ces mots qu’il a abordé le sujet “Il est aussi important de mettre un accent particulier sur la lutte contre la corruption et la dilapidation des nos maigres ressources. Aujourd’hui, la notion de l’intérêt général et de la chose publique ne préoccupe plus personne. Certains fonctionnaires se livrent allègrement au détournement des deniers publics. Cette course effrénée à l’enrichissement illicite est simplement inadmissible tant cette dérive à la fois morale et spirituelle compromet sérieusement le progrès et le développement du pays.

2 Commentaires

  1. BAIDEOGASSOU LAZARD
    13 septembre 2016 at 14 h 25 min Répondre

    c’est bien de relever tout cela, mais la corruption et la dilapidation des ressources de l’Etat nécessitent la prise de conscience nationale. A cet effet, le président IDI, à ma connaissance, doit d’abord commencer à parler les siens et le pays ira mieux. Car il n’est secret pour personne au Tchad les causes de la dilapidation des ressources de l’Etat. Pour éviter tout ce que le pays endure actuellement, il est important aussi de réduire les multiples déplacements de certains ministres et hauts cadres de la République à l’intérieur et l’extérieur du pays. Les missions créées par ci et là et parfois inutiles appauvrissant les caisses publiques méritent l’attention du gouvernement tchadien.

  2. Mahamat Saleh Yaya
    15 septembre 2016 at 14 h 48 min Répondre

    A mon avis la notion de la communauté de la chose publique est la responsabilité de tous.
    Deby ou les siens comme d’ aucuns le disent, ne peuvent être les seuls responsables de la bonne gestion de la chose publique. Soyons tous responsables, acteurs et non des observateurs, demandons a nos frères enseignants, voir nous meme de le transmettre a nos enfants des le bas age. Faisons chacun un effort a notre modeste niveau pour que le vol cesse.
    A voir au tour de moi les belles voitures et les belles villas de Farcha a Chagoua en passant par le centre ville, Diguel, Sabangali, Moursal, et autre appartiennes a des Tchadiens de toutes les couches. Donc de grace; ne cherchons pas un coupable. Nous le sommes tous. si nous voulons faire changer les choses reconnaissons les faits and only then we can together solve the problem and make our country a good place to live.

    Good day to all
    Mahamat Saleh Yaya

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :