L’USPR tient à organiser son sit-in demain malgré l’interdiction du gouvernement

POLITIQUE – Par un arrêté, le ministre de l’administration du territoire, Mahamat Ismaël Chaïbo, a interdit le sit-in du parti politique “Union sacrée pour la République” (USPR), prévu demain 13 janvier, devant le ministère de la santé publique et de la solidarité nationale. Mais ce parti n’entend pas s’y plier.

L’objectif de ce meeting, selon Djekombé François, est “de demander le non renouvellement du confinement de la ville de N’Djamena, décidé par le décret n°2585 du 31 décembre 2020, et renouvelé par le décret n°002 du 7 janvier 2021”. Il estime que cette décision est “une guerre que le gouvernement a déclaré au peuple tchadien”. Pour lui, ” l’on ne peut pas à la fois prétendre sauver la population du coronavirus et tuer cette dernière par la faim”.

Mais le ministre de l’administration du territoire, Mahamat Ismaël Chaïbo a interdit cette manifestation pour motif de violation du décret portant confinement de la ville. Malgré cela, le président du parti USPR, Djekombé François, que nous avons joint par téléphone, a fait savoir que ce meeting aura lieu. Car, a-t-il fait savoir, “il s’agit d’une action citoyenne et républicaine, visant à faire connaitre à nos dirigeants notre mécontentement et notre ras-le-bol,  face à une décision injuste et arbitraire qui hypothèque l’école de nos enfants et menace toutes les activités économiques”.

François estime que les mesures pour lutter contre le covid-19 sont certes louables, mais qu’elles ne cadrent pas avec les réalités de la population.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :