Livre polémique : Beral Mbaikoubou s’assume et refuse de présenter des excuses

Livre polémique : Beral Mbaikoubou s’assume et refuse de présenter des excuses

Reçu par le réseau des citoyens le 29 décembre, Beral Mbaikoubou s’explique sur le livre coécrit avec Dr Succès Masra « Eloge des lumières obscures : du sacre des cancres à la dynastie des pillards psychopathes ». Il dit n’avoir aucune raison de présenter ses excuses à qui que soit.

Vieux de plus d’onze années, le livre co-écrit par Beral Mbaikoubou et Succès Masra n’a cessé de frayer la chronique ses deux dernières semaines. Titré « Eloge des lumières obscures : du sacre des cancres à la dynastie des pillards psychopathes », cet ouvrage de 170 pages est un pamphlet qui retrace l’histoire politique depuis le premier président Ngarta Tombalmbaye à Idriss Déby Itno en passant par Goukouni Weddeye et Hissein Habré. « Le livre parle des erreurs que nos dirigeants ont eues à commettre qui nous ont conduits à la situation actuelle que nous vivons », précise d’entrée de jeu le député Beral Mbaikoubou.

Réponse aux critiques contre Succès Masra

Reçu par le réseau des citoyens sur leur web radio le 29 décembre, l’écrivain et député répond aux critiques qui sont lancées vis-à-vis du leader des Transformateurs, Dr Succès Masra.

« Il y a des gens qui sont dérangés par les sorties de Masra Succès et ses prises de position. Et comme ils n’ont pas du présent pour l’accuser, ils sont partis dans le passé pour chercher des semblants de preuves. Je dis des semblants de preuves parce que c’est n’importe quoi », charge Beral Mbaikoubou.

A lire : Accusé de tribalisme, Succès Masra s’excuse

Sur les réseaux sociaux et dans les médias, une partie des Tchadiens s’est senti heurtés par le livre coécrit par Succès et Beral. Pour eux, les propos tenus dans le livre sont haineux, tribalistes, claniques et autres.

Mais pour Beral Mbaikoubou, ceux qui se sentent indexés n’ont pas tout lu le livre. Peut-être aussi que « ces personnes qui considèrent ce livre comme divisionniste, haineux, clanique sont des gens intellectuellement borgnes. Voilà la réalité d’un pays et malheureusement, ils ne veulent pas la lire. Prendre une phrase pour en faire un débat Nord-Sud, c’est de l’escroquerie intellectuelle. » Pour lui de renchérir « qu’ils n’ont pas un fond de commerce que de poser sur la table en permanence l’opposition nord-sud. Et lorsqu’on enlève la question nord-sud au Tchad, ces personnes n’existent plus ».  

Pas de matière à excuse ?

Des remarques virulentes qui ont été faites, le co-auteur du pamphlet Succès Masra s’était excusé dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux. Acte que Beral est loin de poser.

« Contrairement à Masra Succès qui s’était excusé sur les réseaux sociaux, je ne m’excuse pas. Je n’ai rien dit de faux. Je n’ai rien dit d’anormal. Je n’ai rien dit d’indigne dans ce livre. J’assume de ce livre chaque caractère, chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe. Je l’assume intégralement. Que celui qui a une preuve du contraire de ce qu’on a écrit la présente ».

Par la même occasion, il revient sur la définition de ce qu’un Pamphlet. En effet, un pamphlet est une œuvre littéraire dont le but est de contester un pouvoir ou un homme sur le mode de la dénonciation, de la caricature, du dénigrement, de la raillerie, dans un style souvent vindicatif.

A lire aussi : Beral Mbaikoubou présente son dernier livre « Le pas laid de la démocratie »

L’honorable député de souligner que la culture démocratique est aussi le fait d’entendre ce qui nous déplaît. « Ce que j’ai écrit en 2009, s’il m’était donné de le réécrire, je l’écrirai dix fois plus. N’en déplaise à qui n’est pas content. Je ne suis pas du genre à me mettre à genoux pour faire plaisir à ses gens-là. »

Initialement prévu comme débat entre Ahmed Koullamallah et Beral, il faut retenir que le conseiller à la Présidence s’est excusé à la dernière minute, a annoncé le présentateur. Deux heures ont permis au député et coauteur du livre « Eloge des lumières obscures : du sacre des cancres à la dynastie des pillards psychopathes » de s’exprimer sur la question qui fait couler tant de salive.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :