Libye : le Premier Dbeibah appelle à des solutions alternatives faute d’entente sur un cadre juridique électoral

0
117

Le Premier ministre libyen Abdel-Hamid Dbeibah a appelé jeudi à trouver des “solutions alternatives” au cas où la Chambre des représentants et le Haut Conseil d’Etat ne parviendraient pas à s’entendre pour donner une base constitutionnelle aux élections futures.

Lors d’un conseil des ministres, il a appelé ces deux organes à “produire une base constitutionnelle équitable qui ne soit pas taillée sur mesure pour une personne en particulier”. A ses yeux, des “solutions alternatives” devraient être envisagées si l’adoption d’une telle base “continue d’être retardée”.

Les deux entités n’ont pas réussi à s’entendre sur un cadre juridique pour les élections générales dans le pays, le principal différend portant sur les pouvoirs et les mécanismes d’élection du chef de l’Etat.

M. Dbeibah a souligné que son gouvernement était déterminé à organiser des élections générales afin d’instaurer la stabilité dans le pays, soulignant que “la communauté internationale comprend la nécessité de trouver une feuille de route vers des élections sans délai et sans qu’aucune partie n’y fasse obstacle”.

La Libye n’avait pas réussi à organiser des élections générales en décembre 2021 comme prévu, en raison de désaccords sur la loi électorale entre les partis politiques.

La Libye souffre d’une escalade de la violence et de l’instabilité politique depuis la chute du régime du défunt dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.

Laisser un commentaire