Dimanche 16 mai 2021

Les partis politiques au Tchad de 1945 à 1975 (suite et fin)

HISTOIRE- La vie politique du Tchad de 1945 à 1975 a été marquée par deux temps : une floraison de partis dans un premier temps suivi du parti unique.

Une simple ordonnance signée par le Président Tombalbaye le 19 janvier 1962 prononça la dissolution de tous les partis politiques autres que le PPT.  Cette mesure enterra le PNA et ses composants le MESAN, IUDIT, le GIRT, le MPT, l’IAST, I’UNT pour ne citer que ceux-là. Pour justifier cette décision, le communiqué gouvernemental indique tout simplement que  les autres mouvements ne constituaient pas une opposition constructive, mais ressemblait plutôt à des groupements d’occasion.

C’était au cours du 5èmecongrès du PPT en 1963 Fort-Archambault (actuel Sarh) que fut institué un parti unique.  A l’époque, des voix autorisées de certains leaders politiques des partis dissouts s’élevèrent pour mettre en garde les autorités de l’époque contre les éventuelles conséquences fâcheuses et regrettables découlant de l’institution d’un parti unique.  

Le 16 septembre 1963, pour la première fois depuis l’indépendance des affrontements sanglants eurent lieu à N’Djaména Fort-Lamy (actuel N’Djamena) entre les forces de l’ordre et les éléments hostiles à l’institution d’un parti unique.

Deux ans plus tard, en 1965, Mangalmé, dans le centre du pays fut le point de départ de la rébellion armée au Tchad.  La naissance du Frolinat (Front de libération nationale du Tchad) marqua le début de la rébellion et par voie de conséquence, de l’opposition politico-armée.  La formation du Frolinat renforçait et diversifiait l’opposition au régime. 

En 1971, le Mouvement démocratique de la rénovation du Tchad fut fondé par le Dr Outel Bono à Paris.  L’objectif du MDRT était de renverser le régime de F. Tombalbaye et de créer une démocratie authentique avec la garantie des libertés d’opinion, d’expression, d’association et de culte, etc.

L’origine de la  rébellion est l’institution d’un parti unique au Tchad.  Les gens qui étaient hostiles au PPT et dont les partis étaient dissouts préfèrent prendre le maquis.  Le 27 août 1973, le défunt président Ngarta Tombalbaye constatant que plusieurs membres du PPT continuent à militer dans le Frolinat, a dissout le PPT et l’a remplacé par le Mouvement national pour la révolution culturelle et sociale (MNRCS). 

Ecobank 2

Laisser un commentaire

économie

Tchad : Pr Avocksouma rejette le motif de son exclusion du bureau exécutif de l’UNDR

Kebzabo Saleh, président national du parti politique UNDR ( Union Nationale pour le Développement et le Renouveau), décide d'exclure son secrétaire national administratif adjoint,...

Tchad : Avocksouma Djona exclu du bureau exécutif de l’UNDR

A travers une décision signée ce 16 mai 2021, le président de l'Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) Saleh Kebzabo,...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
85 votes · 86 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité

Publicité canal Plus