lundi 15 août 2022

Les lauréats de l’Ecole Inter-Etats des douanes réclament leur intégration à la Fonction publique

Par une conférence de presse animée ce 3 août 2022, les lauréats de l’Ecole Inter Etats des Douanes réclament leur intégration à la Fonction publique.


Les lauréats de l’Ecole Inter-Etats des Douanes des années 2012-2013, 2019-2020 et 2020-2021 expriment leur ras-le-bol à travers cette communication. Selon eux, c’est sur besoin qu’ils ont été formés donc pas de raison qu’ils soient à la maison des années après leur formation. ” Le Tchad envoyait depuis toujours des stagiaires pour la formation initiale et qui étaient intégrés aussitôt… Nous regrettons et dénonçons le refus du gouvernement de la République du Tchad de nous intégrer à la Fonction publique, et ceci depuis 2012 jusqu’à nos jours”, regrette Bahati Klamti Frédéric, le délégué de ces lauréats.

Les lauréats, informe le délégué, ont engagé de nombreuses démarches auprès des hautes autorités notamment la direction générale des services des douanes et droits indirects, le ministère des Finances et de la Fonction publique, le conseil national de transition, la primature et la présidence de la République. ” Malgré les nombreuses promesses, nos revendications sont restées infructueuses”.

Étant du corps paramilitaire et donc le statut ne permettant pas de descendre dans les rues pour se faire entendre, les lauréats relèvent qu’ils ont saisi le Président du conseil militaire de transition à travers quatre correspondances successives pour une intégration à titre spécial. “Malheureusement, nous constatons que la bonne volonté du PCMT de nous intégrer à travers une instruction donnée au ministre de la Fonction publique par le transfert de nos dossiers physiques en date du 31 janvier 2022 n’a pas été accomplie”, regrette Bahati Klamti Frédéric, le délégué des lauréats.

Au regard de tout ce précède, laisse entendre le délégué, si rien n’est fait en leur faveur dans les jours qui suivent, “nous allons nous faire entendre par de différentes actions de grandes envergures et tenons le gouvernement pour responsable de tout ce qui adviendra”

Laisser un commentaire

économie

Salamat : le pont de Goz Mabilé englouti par le fleuve Barh Azoum

C'est une montée fulgurante des eaux du fleuve saisonnier Barh-azoum, arrivé au niveau d'Amtiman ce 08 août surprenant les planteurs et éleveurs et ralentissant...

Koumra : la ville est menacée d’inondations

Depuis quelques jours, il ne cesse de pleuvoir à Koumra, chef-lieu de la province du Mandoul plongeant ainsi la population dans la crainte d'être...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
886 votes · 887 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité