mardi 24 mai 2022

Le Tchad soumet sa stratégie nationale de mise en œuvre de la ZLECAf pour validation

Ouverture ce mardi à N’Djamena d’un atelier de validation de la stratégie nationale de mise en œuvre de l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Des assises organisées par le ministère du Commerce et de l’Industrie avec l’appui de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA).

C’est un document de 130 pages qui est soumis à l’appréciation de la centaine de participants de divers secteurs publics et privés pour son évaluation. La stratégie s’étale sur la période 2022-2030.  

La décision de la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) a été prise lors du sommet de l’Union africaine d’Addis-Abeba en 2012. Son opérationnalisation a été lancée au sommet de Niamey en juillet 2022. La ZLECAf a pour objectifs principaux de :

  • Créer un marché unique afin d’approfondir l’intégration économique du continent ;
  • Poser les bases d’une union douanière continentale ;
  • Renforcer la compétitivité des économies des Etats parties aux niveaux continental et mondial.

Le secrétaire général du ministère du Commerce et de l’Industrie, Tahir Adam Mourno a rappelé que « le Tchad s’est inscrit dans cette dynamique de marché continental unique en signant, parmi les premiers pays africains, le texte en faveur de l’avènement de la zone de libre-échange continental » lors du sommet extraordinaire du 21 mars 2018 de Kigali au Rwanda. Il poursuit que le 29 juin de la même année, l’Assemblée nationale a adopté la loi No 013 autorisant le président de la République à ratifier l’accord sur la ZLECAf. « Il s’en est suivi le 2 juillet 2018 le dépôt des instruments de ratification auprès de l’Union africaine », se félicite Tahir Adam Mourno.

Ainsi, la stratégie nationale soumise pour validation vise notamment à :

  •  Examiner le cadre macroéconomique, la structure de production, l’environnement des affaires et les flux commerciaux du pays (y compris l’intégration dans les chaines de valeur régionales et globales) ;
  • Identifier les contraintes et risques liés à la mise en œuvre de la ZLECAf ainsi que les mesures d’atténuation ;
  • Identifier et prioriser les opportunités de diversification en termes de produits et de marchés et proposer des mesures de politique économique en vue d’en tirer profit ;
  • Définir les objectifs stratégiques, le plan d’actions et le dispositif de suivi-évaluation.

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Ali Djadda Kampard espère qu’à la fin de cet atelier, « le Tchad, notre pays sera doté d’un outil stratégique à la hauteur de ses ambitions ». Il a exhorté les participants à s’approprier le document en l’analysant de façon critique et constructive et à y apporter leurs contributions afin de « doter le Tchad d’une stratégie qui contribuera à ouvrir les marchés sous régionaux aux produits et services tchadiens ».

Laisser un commentaire

économie

Grève de l’UST : le Premier ministre appelle à faire la part des choses

PODCAST- En procédant ce lundi à l'installation officielle des membres du Haut conseil d'orientation stratégique tripartite et du comité technique tripartite, Pahimi Padacké Albert...

Les avocats des leaders de Wakit tamma montent au créneau pour dénoncer un “simulacre” de procès en vue

Le collectif des avocats des leaders de la coordination des actions citoyennes Wakit Tamma, a animé une conférence de presse ce mardi 24 mai...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
799 votes · 800 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité