Le Tchad se dote de l’un des systèmes intégrés de gestion des finances publiques les plus dynamiques en Afrique

0
24

Le ministre des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin, a présidé ce jeudi 25 février, le Comité de pilotage du Système Intégré de gestion des finances publiques dans la salle de réunion dudit  Ministère.

Depuis un an, l’Etat tchadien a engagé une réforme informatique de son système de gestion des Finances publiques. « C’est un projet structurant pour notre économie et les finances publiques. Un projet difficile, mais il a été engagé », fait savoir le ministre des Finances. Il s’agit d’un processus d’informatisation complète et renouvelé du circuit d’information.

L’objectif est de sécuriser les dépenses, garder la traçabilité, la piste d’audit et la transparence dans les exécutions des dépenses et des recettes. « Le système nouvellement mis en place a permis de préparer le budget 2021. Il est aujourd’hui en exécution, les dépenses s’exécutent aujourd’hui de l’engagement jusqu ’à l’édition des ordres de virement au trésor en passant par la liquidation, l’ordonnancement dans le nouveau système d’information », se réjouit le ministre Nguilin.

Outre ce circuit, le fonctionnement de la solde a été aussi entièrement revu avec un nouveau système de gestion qui est plus performent et facile à décentraliser. Grâce à ce système, l’Etat peut débusquer les doublons et les faux matricules.

Pour mettre sur pied ce projet, le Tchad a fait appel à l’expertise rwandaise. Une équipe est venue de Kigali pour appuyer celle du ministère des Finances.

Laisser un commentaire