vendredi 20 mai 2022

”Le secteur de télécommunication a généré un chiffre d’affaires global de 151,9 milliards de Fcfa en 2020”, Observatoire du marché des télécommunications

L’Autorité de régulation des Communications électroniques et des Postes (ARCEP) a rendu public les études de l’Observatoire du marché des télécommunications édition 2020 lors d’une cérémonie de présentation qui s’est déroulée jeudi 2 décembre 2021.

L’étude menée par l’Observatoire montre une croissance de 8,7 millions en 2020 du nombre d’abonnés du secteur des télécommunications soit une augmentation de plus d’un million de nouveaux abonnés.

Cette croissance est tirée par les operateurs de téléphonie mobile et les fournisseurs d’accès à internet (FAI).   

Le taux de pénétration du secteur est passé de 48,9% à 55,5% entre 2019 et 2020. Il ressort de l’étude de l’observatoire que le secteur compte en 2020 1,6 millions d’utilisateurs SMS et 2,3 millions d’utilisateurs internet. Dans l’ensemble, 10 individus sur 100 utilisent les SMS et près de 14 habitants sur 100 utilisent l’internet au Tchad.

Le nombre d’utilisateur global SMS a connu une hausse de 5,5% pour s’établir à 1,6 millions en fin 2020 contre 1,5 millions en fin 2019.

Les efforts fournis par l’ensemble des opérateurs et FAI ont eu des effets positifs sur secteur des télécommunications au Tchad.

Le secteur a généré à cet effet un chiffre d’affaires  global de 151,9 milliards de Fcfa soit une augmentation de 10,5% par rapport à l’année 2019.

DG de l’ARCEP, Sadick Bassi Lougouma.

« La diminution du chiffre d’affaires qu’a connu le secteur depuis 2016, a été complètement amortie en 2019 » fait savoir le directeur de l’ARCEP, Sadick Bassi Lougouma.

L’évolution du secteur est boostée par le segment de l’internet s’élevant à 33,1 milliards de Fcfa qui a connu une hausse une forte progression de l’ordre de 33,1% entre 2019 et 2020. Internet représente désormais près de 24% du chiffre d’affaires de l’ensemble du secteur des communications électroniques.

« Malgré cette croissance, on note des problèmes liés à la qualité des services offerts par les opérateurs de téléphonie et les fournisseurs d’accès internet, ainsi que les problèmes liés à la couverture haut débit qui constituent tous ensemble, des obstacles à l’utilisation par la population des différents services de communications électroniques » reconnait le directeur de l’ARCEP.

D’après l’Observatoire, le secteur des télécommunications contribue fortement à l’économie tchadienne à travers les impôts, les taxes, les redevances et autres contributions.

L’Observatoire est un outil qui permet aux opérateurs d’apprécier leurs parts de marchés de façon objective, et aux gouvernement et institutions internationales qui peuvent disposer de données fiables.

Al-mardi Charfadine
44e promotion de l'ESSTIC (Yaoundé) - webjournaliste : journalisme d'humanité et d’humilité... @Almardi93

Laisser un commentaire

économie

Tchad : quelques partis politiques et organisations de la société civile posent des préalables pour un dialogue réussi

Quelques organisations des partis politiques et de la société civile, dans une déclaration commune, affirment leur volonté de participer à un véritable  dialogue national...

Tchad : Wakit Tamma rejette les accusations d’actes de vandalisme et appelle à la libération des détenus

Après son assemblée générale tenue ce jeudi 19 mai, la coordination des actions citoyennes Wakit Tamma, a fait un point de presse, pour informer...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
795 votes · 796 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité